Achats locaux de la SOMISA: Des fournisseurs outillés

Une trentaine d’entrepreneurs issus des communautés affectées par le projet aurifère de Sanbrado (commune de Boudry) ont bénéficié d’un renforcement de capacités du 17 au 21 janvier 2022 dans la salle de réunions de la mairie de Boudry. Organisée par la Société des mines de Sanbrado (SOMISA), en partenariat avec l’entreprise Nova-group, la formation visait à donner aux participants les compétences nécessaires pour soumissionner aux offres de la mine.

 La problématique des achats locaux a toujours suscité des incompréhensions entre les sociétés minières et les fournisseurs locaux. Pour minimiser cette situation, la Société des mines de Sanbrado (SOMISA) déroule son plan d’achat local qui met l’accent sur deux axes : l’accroissement de la part de marché des entreprises locales auprès de la mine et le renforcement des capacités des entreprises issues des zones affectées par le projet. C’est dans ce dernier volet que s’inscrit cette formation, à en croire la chargée des achats locaux auprès de SOMISA, Amandine Bonkoungou.

Durant les cinq jours, les participants, une trentaine d’entrepreneurs évoluant dans la fourniture de biens et services divers (Bâtiments et travaux publics, location d’engins, construction métallique et bois, formation, restauration, mécanique…) ont été outillés en informatique, en gestion financière et comptable des entreprises et à la recherche de financement. Selon Amandine Bonkoungou, l’objectif général est de leur apporter toutes les compétences et aptitudes nécessaires afin qu’ils puissent développer leurs entreprises et accroitre leurs revenues, en soumissionnant aux offres de la mine et aux autres offres sur le plan national d’une manière générale.

« Nous nous sommes rendu compte que les prestataires ne savaient même pas gérer leurs entreprises. Ils méconnaissaient les mécanismes de recherche de financement. Certains avaient des marchés mais ne savaient pas où aller chercher les financements », a dit le responsable de l’entreprise Nova-group chargé de la formation, Ousmane Zoringré. « Nous les avons guidés vers des fonds de l’Etat, des banques et des microfinances. Nous avons mis à leur disposition certains outils pour gérer leurs entreprises », a-t-il expliqué.

Il a remercié SOMISA pour avoir confié cette formation à son entreprise. Il a invité les participants à s’approprier les contenus de la formation et à les mettre en pratique pour plus d’efficacité. Il a dit ne pas douter un instant que les résultats de cette formation seront bientôt perceptibles au niveau de la mine.

Les participants ont salué cette initiative de la SOMISA et ont félicité les formateurs pour la qualité de leurs prestations. Pour le restaurateur Tibo Désiré Kaboré, les trois modules développés ont été très bénéfiques. Il s’est dit particulièrement émerveillé par le module sur l’informatique. « J’ignorais comment répondre à un mail. Il y a des offres auxquelles je n’ai pas pu soumissionner parce que j’ignorais qu’on pouvait y répondre d’abord par mail avant d’apporter les documents physiques», a-t-il dit. Tout en remerciant SOMISA et les formateurs, il s’est dit bien outillé pour développer son entreprise. Toutefois, il a, tout comme ses pairs, souhaité des formations du genre qui leur permettront d’être compétitifs sur le plan national, voire international.

Au terme de la formation, les participants ont reçu des attestations de fin de formation. Le secrétaire général de la mairie de Boudry, Christophe Bonkoungou, qui a pris part à cette remise d’attestation a, au nom du maire, félicité la SOMISA et Nova-group pour cette initiative. Il a invité les participants à mettre en œuvre les compétences acquises pour en tirer meilleur profit.

Moïse SAMANDOULGOU

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.