Situation du Burkina :La CEDEAO demande un chronogramme ‘’raisonnable’’ à Paul-Henri Sandaogo Damiba

Les chefs d’Etat de la CEDEAO, ont tenu ce jeudi 3 février 2022 à Accra au Ghana, un sommet extraordinaire consacré au coup d’Etat au Burkina Faso. Ils n’ont pas pris de nouvelles sanctions contre le Pays.

L’instance sous régionale a recommandé toutefois au lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, un chronogramme « raisonnable » pour aller aux élections.

Une mission conjointe de l’ONU et de la CEDEAO a séjourné en début de semaine au Burkina Faso et a fourni un rapport aux chefs d’Etat de l’organisation.

La CEDEAO avait exclu le Burkina de ses organes dès l’avènement du coup d’Etat.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.