Tunisie : Le président dissout le Conseil supérieur de la magistrature (CSM)

Le président tunisien Kais Saied a décidé de dissoudre le Conseil supérieur de la magistrature (CSM).Une décision qui préoccupe les ambassadeurs des pays membres du G7 et de l’Union européenne (UE) en Tunisie.  Dans un communiqué conjoint, publié ce mardi,  les chefs de mission des ambassades d’Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de France, d’Italie, du Japon, du Royaume-Uni, et de la délégation de l’Union européenne en Tunisie ont affirmé être « profondément préoccupés par l’annonce de la volonté de dissoudre unilatéralement le Conseil supérieur de la magistrature, dont la mission est d’assurer le bon fonctionnement du système judiciaire et le respect de son indépendance ».

« Une justice transparente, indépendante et efficace – ainsi que le respect du principe de séparation des pouvoirs – sont essentiels au bon fonctionnement d’une démocratie au service du peuple, fondée sur le respect de l’état de droit et des droits et libertés fondamentaux », ont-ils ajouté.

Le CSM, instance indépendante créé en 2016 pour nommer les juges, est composé de 45 magistrats, pour les deux tiers élus par le Parlement et qui désignent eux-mêmes le tiers restant.

Source: AFP

A.K

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.