Situation nationale : Le président du Faso invite les OSC à une autocritique

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a invité ses hôtes à être des acteurs du changement.

Le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul- Henri Sandaogo Damiba a échangé, le mercedi 9 février 2022 à Ouagadougou, avec des représentants d’Organisations de la société civile (OSC) burkinabè. Une rencontre voulue par le chef de l’Etat pour expliquer la vision du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) à ces acteurs et les inviter à une pleine participation à l’œuvre de construction nationale.

Selon le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, la situation que vit actuellement le Burkina Faso, « n’est pas seulement l’échec des acteurs politiques mais également l’échec de beaucoup d’institutions et de structures ». Il a donc invité les membres des OSC à une autocritique et à être les acteurs du changement que nous voulons pour notre pays. « C’est le lieu de se critiquer dans le but de voir objectivement les pans sur lesquels on doit, ou on peut revoir sa manière d’agir », a-t-il déclaré.

Les OSC présentes à cette rencontre ont réaffirmé leur soutien aux nouvelles autorités du pays et exposé quelques préoccupations au chef de l’Etat. Ces préoccupations se rapportent entre autres à la sécurisation du pays, au retour de tous les déplacés internes dans leurs localités et à la prise en compte des OSC et des jeunes dans la construction du Burkina nouveau, entamée par le MPSR. Le président du Faso a rassuré les membres des OSC de sa disponibilité à travailler avec toutes les filles et tous les fils du pays, dans un élan patriotique pour un Burkina de paix et de sécurité retrouvées pour tous. Seul l’intérêt supérieur de la Nation doit guider notre action a conclu le chef de l’Etat.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.