Eliminatoires CAN féminine/ Guinée-Bissau # Burkina Faso : 0-6 : Les Etalons très proches de Maroc 2022

Les filles du coach Pascal Sawadogo ont dominé sans partage le match aller.

En match aller comptant pour le 2e et dernier tour des éliminatoires de la CAN féminine, Maroc 2022, disputé hier au stade du 24 septembre de Bissau, le Burkina Faso a laminé (6-0) la Guinée-Bissau. Avec cette large victoire, les Etalons dames prennent une bonne option pour la qualification, avant le match retour prévu le 23 février prochain à Porto Novo, au Bénin.

« La qualification se joue à Bissau. Il faut arriver à marquer. Si le score est favorable, il faudra y aller à fond pour éviter la pression au retour » ! Tel était le souhait du sélectionneur des Etalons dames, Pascal Sawadogo, avant la rencontre. Au coup de sifflet final hier au stade du 24 septembre de Bissau, ses joueuses ont joint l’acte à la parole. Elles s’y sont allées vraiment à fond en écrasant (6-0) les Lycaons dames de la Guinée-Bissau, sur leur base.

Les Etalons sont parties très décontractées de leur hôtel pour le stade et la sérénité se laissait lire sur leurs visages. Au son de l’appareil de musique baptisé « Yoyo », avec pour disc-jockey le maitre à penser de l’équipe, les Etalons dames évacuent la pression avant la rencontre. Contrairement à leur adversaire du jour, l’équipe burkinabè n’est pas sortie pour la reconnaissance de la pelouse. Au coup d’envoi, la gardienne de l’équipe locale, Saozhina Mendes, est déjà sollicitée, en maitrisant une frappe de Juliette Nana.

Les Lycaons ne sont pas sereines. L’attaque burkinabè ne desserre pas son étau et Adama Congo, servie en profondeur par Adèle Kabré, rate son face à face avec le dernier rempart des Lycaons. Dominatrices, les filles de Pascal Sawadogo font le siège du camp adverse et contraint Saozhina Mendes à commettre une faute hors de sa cage. Dernière défenseure, elle écope logiquement d’un carton rouge. Les plans de jeu du coach Bissau-Guinéen, Romao Antonio Dos Santos, avec cette exclusion sont foirés. Le temps de recadrer son équipe avec la sortie d’une joueuse de champs pour la gardienne remplaçante, Nandinha Alameida, l’équipe locale concède l’ouverture du score par l’entremise de Juliette Nana (18emn).

Le calice jusqu’à la lie

la lie Sur l’exécution du coup de pied arrêté par Charlotte Millogo, Nandinha Alameida repousse le cuir. Juliette Nana en embuscade pousse le ballon au fond des filets Bissau Guinéen. Euphoriques à l’idée d’enfoncer rapidement le clou, les Etalons dames confondent vitesse et précipitation.

De multiples actions de buts sont vendangées. De Balkissa Sawadogo en passant par Adèle Kabré ou encore Adama Congo, le dernier geste juste n’est pas au rendez-vous. Pendant ce temps, la Guinée-Bissau essaie tant bien que mal de faire plaisir aux 10 000 supporters du stade du 24 septembre avec quelques belles actions techniques individuelles sans être efficace devant une défense burkinabè solidaire et rassurante.

Après quelques minutes de relâchement, l’attaque burkinabè se signale dans la défense adverse. Juliette Nana dans le couloir droit passe en revue la défense Bissau Guinéenne et sert Adèle Kabré (39emn) pour le 2e but. En infériorité numérique, la Guinée Bissau perd les pédales. Elle encaisse coup sur coup le 3e et le 4e but signé respectivement Adama Congo (40emn) et Juliette Nana (41em) pour son doublé.

Malgré un tel avantage au marquoir, le coach Pascal Sawadogo et ses filles en voulaient toujours. Mais leur élan sera freiné par l’expulsion du milieu offensive, Adèle Kabré pour cumul de cartons jaunes (60emn). Malgré la parité au nombre, les Lycaons dames n’en peuvent plus et elles vont boire le calice jusqu’à la lie. Sur un coup de pied arrêté, Djamila Zongo (81emn) contraint la gardienne à encore aller chercher le ballon au fond de ses filets pour le 5e but.

A 5 buts à 0, les Etalons Dames ont continué à pousser. Dans une attaque rapide, Rasmata Sawadogo est fauchée dans la surface de réparation. La juge ivoirienne, Sonia Koré, indique le point de pénalty. Entrée en cours de match, Limata Nikiéma (84emn) réussi à tromper Nandinha Alameida pour le 6e but Burkinabè.

Le Burkina Faso remporte la manche aller avec la manière. Remonter 6 buts au match retour semble être une mission impossible pour les Lycaons, même si tout est possible en football. Les Etalons Dames prennent une bonne option pour une qualification historique du Burkina Faso à une CAN féminine. Mais en attendant, il faudra disputer la dernière manche le 23 février prochain à Porto Novo, au Bénin.

Ollo Aimé Césaire HIEN


Fiche technique

Guinée Bissau # Burkina Faso : 0-6

Compétition : 2e tour éliminatoires de la CAN Maroc 2022

Stade : 24 Septembre

Pelouse : naturelle

Spectateur : 10 000 spectateurs

Commissaire : Ariana Paula Rodrigues Fermino (Cap Vert)

Arbitre : Sonia Kore (Côte d’Ivoire)

1ere Assistante: Denise Akoua (Côte d’Ivoire)

2e assistante : Edwige Appia (Côte d’Ivoire)

4e officielle : Cecilia Ngede Ugbuji (Nigeria)

Avertissement : Rudioleine Barreto (6emn), Adèle Kabré (30emn, 60emn), Charlotte Millogo (64emn), Rasmata Sawadogo (70emn)

Exclusion : Saozhina Mendes (11emn), Adèle Kabré (60emn)

But : Juliette Nana (18emn et 41emn), Adèle Kabré (39emn), Adama Congo (40emn), Djamila Zongo (81emn) et Limata Nikiema (SP 87emn)

Equipes

Guinée Bissau : Saozhina Mendes, Asgosthino Indi, Aicha Cesario Gomes, Cinara Creusa puis Nandinha Alameida (15emn, Tchaloda Man, Suaila Cardoso puis Adama Mane (58emn) Saliatu Baldé, Rudioleine Barreto, Fatumata Embalo Fatumata Silla Sisse et Filomena Tuia.

Coach : Romao Antonio Dos Santos

Burkina Faso : Mariam Ouattara, Charlott Millogo puis Rasmata Sawadogo (67emn), Alimata Belem, Madinatou Rouamba puis Madina Traoré (89emn), Djamilatou Zongo, Rabiatou Koudougou, Jacqueline Sedogo, Adèle Kabré, Adama Congo, Balkissa Sawadogo puis Limata Nikiema (65emn) et Juliette Nana.

Coach : Pascal Sawadogo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.