ESPOIR CITY : une cité de l’innovation en chantier à Loumbila

Le groupe Kastor Africa à travers sa filiale Kastor solutions immobilières s’est rendu sur le site de son projet de construction « ESPOIR CITY », à Daguilma dans la commune rurale de Loumbila, pour constater l’état d’avancement des travaux, le jeudi 17 février 2022.

L’administrateur général du groupe Kastor Africa, Joseph Zagré : « notre objectif est d’offrir des logements de qualité à la population ».

Le groupe Kastor Africa compte promouvoir le secteur immobilier au Burkina Faso à travers son vaste projet de construction de la cité de l’espoir dénommée « ESPOIR CITY ». Après la pose de la première pierre sur le site à Daguilma dans la commune rurale de Loumbila, le 24 juin 2021, la filiale Kastor solutions immobilières a présenté l’état d’avancement du chantier, le jeudi 17 février 2022, en présence des représentants des institutions financières, des assurances, une délégation du ministère du Développement urbain, de l’Habitat et de la Ville, des ingénieurs de travaux… Sur le site, les travaux avancent comme prévu, selon l’administrateur général du groupe Kastor Africa, Joseph Zagré. A ce stade, le taux d’exécution est estimé à 40%. En effet, dans le cadre du programme national de construction de logement, l’entreprise s’est engagée à réaliser 2 000 logements sociaux, économiques et des appartements dans ladite commune. Pour cette première phase, aux dires de M. Zagré, 700 logements sont attendus dont 200 seront livrés aux souscripteurs, clés en main, dans les trois mois à venir. Il s’agit des logements de type F3 et F4 qui sont en train d’être construits selon les normes recommandées par le Laboratoire national de bâtiments et travaux publics (LNBTP). « Nous avons jugé nécessaire de changer la manière de faire la promotion immobilière dans notre pays. C’est pourquoi, Kastor Africa a choisi l’innovation, la fiabilité et la qualité.

Nous ne vendons pas des illusions. Raison pour laquelle, nous voulons montrer aux yeux de tous, les travaux qui sont en train d’être réalisés », a soutenu l’administrateur général du groupe Kastor Africa. Sur un périmètre de 349 ha, a-t-il dit, « ESPOIR CITY » prévoit la construction de différentes typologies de logements allant des logements sociaux aux logements économiques de type F3 et F4, des appartements moyens de haut standing fonctionnel. En outre, afin de permettre une accessibilité à tous les services de base dans le but de répondre à une multitude de besoins, la cité de l’espoir prévoit aussi la construction d’un marché, d’une école primaire et secondaire, d’une polyclinique, des lieux de culte, des complexes hôteliers de 5 et 6 étoiles, des infrastructures sportives, etc. « Soucieux du bien-être de la population, de son confort et son épanouissement, l’entreprise entend mettre à la disposition des habitants de la cité, un parc d’attraction, des espaces verts, de loisirs, et de divertissements », a renchéri M. Zagré.

Des voies aménagées

Malgré la hausse des prix des matériaux de construction, l’administrateur général du groupe Kastor a fait savoir que son entreprise respecte le cahier de charges édicté par le ministère en charge de l’habitat. « Les prix sont de 7,5millions FCFA et plus. Déjà, nous avons plus de 400 souscripteurs. Nous invitons la population à faire confiance à l’entreprise car elle ne vend pas ses logements sur du papier mais sur le terrain », a-t-il lancé. Outre la construction des logements sociaux et économiques, un réseau routier est en train d’être aménagé pour viabiliser le site.

Environ 21 km de voies bitumées sont attendus dont 19 km ouverts et 2 secondaires. Au regard de ces résultats, le secrétaire permanent de la politique nationale de logements, Hayoro Hebou Denis a encouragé l’entrepreneur à poursuivre les travaux. En outre, selon lui, le cadre de convention avec l’entreprise ne consiste pas à vendre des parcelles mais plutôt à faire la promotion immobilière. C’est pourquoi, il l’a invitée à poursuivre les démarches pour entrer en possession des documents restants avec les services techniques de son département en vue d’être conforme à la loi.

Oumarou RABO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.