Fondation d’Arabie saoudite : une date pour célébrer l’histoire du royaume

Les autorités saoudiennes ont décrété le 22 février comme « Jour de la Fondation ». Une journée qui sera désormais célébrée en Arabie Saoudite pour rendre hommage aux successeurs de Mohammed ben Saoud qui a fondé l’Etat saoudien en 1727.

Ce mardi 22 février 2022, le royaume d’Arabie Saoudite célèbre pour la première fois, la fondation de l’Etat saoudien en 1727 par l’imam Mohammed ben Saoud. Ce jour sera désormais férié dans le royaume puisqu’un décret du roi Salman l’a institué. Cette date n’a rien à voir avec celle du 23 septembre qui célèbre l’unification du royaume saoudien en 1932. L’histoire enseigne que les ancêtres de la famille royale saoudienne se sont installés le long du Wadi Hanifah au XVe siècle et ont fondé la ville de Diriyah en 1446. Grâce au courage et à la détermination de l’imam Mohammed, la cité-Etat va être transformé en Etat-Nation en 1727. Ce qui va apporter la paix et l’unité à l’ensemble de la péninsule arabique qui aboutit, deux siècles plus tard, à la fondation du royaume d’Arabie saoudite par le roi Abdelaziz en 1932. A la lumière des recherches approfondies menées par des historiens et des archéologues, l’importance de l’année 1727 s’est imposée dans l’histoire de l’Arabie Saoudite. « En 2010, ces travaux ont permis d’inscrire le district d’At-Turaif à Diriyah, berceau de la Nation, sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO comme site de « valeur universelle exceptionnelle». « Depuis lors, les recherches se sont poursuivies sous les auspices de la Fondation du roi Abdelaziz pour la recherche et les archives et de l’Autorité de développement de Diriyah Gate (DGDA), qui a commencé en 2017 à transformer Diriyah en une destination culturelle et patrimoniale mondiale centrée autour du site historique d’At-Turaif », précise le site Arabnews.com. Le directeur associé des recherches et études historiques à la DGDA, Dr Badran al-Honaihen, a indiqué que de nombreux historiens ont négligé la période initiale du règne de l’imam Mohammed ben Saoud et l’époque précédente, alors qu’il s’agissait de la période fondatrice de l’Etat. Selon l’article de Arabnews, en 1446, le chef du clan Marada de la tribu Al-Douru des Banu Hanifah, Manaa’ al-Muraide, a conduit son peuple vers l’intérieur depuis leur lieu de résidence près de Qatif, sur la côte du Golfe, à la demande de son cousin Ibn Dir, le souverain de Hajr (l’actuelle Riyad). Wadi Hanifah, où ils se sont installés et où la ville de Diriyah sera construite plus tard, porte le nom des Banu Hanifah.

« Profondes racines historiques du Royaume »

Aux dires de Dr Badran, l’arrivée d’Al-Muraide a jeté les bases du plus grand Etat de l’histoire de la péninsule Arabique, après l’Etat prophétique et le califat des Rachidoun. Mais trois cents ans plus tard, en 1720, Saoud ben Mohammed prend la tête de Diriyah. Il fonde alors la dynastie saoudienne, mais les historiens datent l’origine du premier Etat saoudien à 1727, lorsque le fils de Saoud, Mohammed, devient souverain de la cité-Etat. Des explications de Dr Badran, ce dernier a fait un exploit remarquable d’autant plus qu’il a pris le pouvoir dans des circonstances exceptionnelles. En effet, Diriyah était en proie à des divisions internes et la peste avait fait de nombreuses victimes dans le Nedjd. Toutefois, l’imam Mohammed a réussi à unir Diriyah sous son règne et contribuer à la diffusion de la stabilité dans la région. « Le Jour de la fondation ne remplace pas la Journée nationale saoudienne, qui célèbre l’unification du royaume d’Arabie saoudite en 1932, mais marque plutôt, le début de l’histoire de l’Etat saoudien avec un nouvel événement qui célèbre les profondes racines historiques du Royaume », a relevé Dr Badran.L’identité visuelle du Jour de la Fondation a été rendue officielle, sous le slogan «Le jour où nous avons commencé», qui porte diverses significations historiques et essentielles liées aux gloires, aux exploits et à la richesse de l’État saoudien. Au centre du logo est illustré un homme brandissant un drapeau, symbolisant l’héroïsme des hommes de la société saoudienne et leur attachement à ce drapeau pour lequel ils se sont sacrifiés pour le protéger, le hisser et le défendre.

Une synthèse de Karim BADOLO

Source : https://arab.news/4sj5k

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.