CAN féminine Maroc 2022 : les Etalons valident une qualification historique

Le Burkina Faso sera du rendez-vous de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) féminine, Maroc 2022. Hier au stade Charles De Gaulle de Porto Novo au Bénin, les Etalons ont obtenu une qualification historique face aux Bissau-guinéennes en s’imposant (1-0), après le 6 buts à 0 du match aller à Bissau.

Le Burkina Faso tient enfin sa toute première qualifica-tion à une Coupe d’Afrique des nations (CAN) féminine. Du 2 au 23 juillet prochain, le pays des hommes intègres fera partie des 12 nations qui disputeront le trophée continental, 14e édition du genre au Maroc. Le coach Pascal Sawadogo et ses filles ont obtenu cette qualification historique face aux Bissau guinéennes en s’imposant (1-0) après le large score de 6 buts à 0 au match aller à Bissau. Le moins que l’on puisse dire est qu’après le match aller, les Etalons avaient presque les quatre sabots au Maroc.

En ce match retour hier à Porto-Novo, la capitaine Charlotte Millogo et ses coéquipières ont juste assuré le minimum. Elles affichent une sérénité depuis leur hôtel pour le stade. L’ambiance est bon enfant dans le bus des Etalons. Les Burkinabè font une entrée remarquée au stade, contrairement aux Bissau guinéennes qui affichent une mine presque de résignation. Remonter 6 buts à l’extérieur n’est pas chose aisée. Pour cette manche retour, coach Pascal Sawadogo a procédé à trois changements. La capitaine, Charlotte Millogo et Adèle Kabré, toutes suspendues, sont remplacées respectivement par Rasmata Sawadogo et Limata Nikiéma. Adama Congo cède la pointe de l’attaque à Mouniratou Compaoré. Chez les Lycaons dames, le remaniement est quasi-total. Les premières minutes de la rencontre font revenir rapidement les filles du coach Romao Antonio Dos Santos sur terre. Les Etalons font le siège de leur but. Pascal Sawadogo opte pour un pressing haut. Sur une récupération de balle au milieu de terrain, Rasmata Sawadogo efface deux adversaires et sert Juliette Nana (11emn) pour l’ouverture du score.

Les Etalons tout en maitrise

Les Lycaons dames refusent de jouer, en repensant certainement au score du match aller. Elles veulent limiter les dégâts. Une situation qui devrait être profitable aux Etalons. Tout comme au match aller, les actions de buts sont vendangées. Le coup de tête de Mounira Compaoré (14emn) est hors cadre. Juliette Nana qui avait le doublé au bout des souliers bute sur la gardienne Nanihna Almeida (23emn). Limata Nikiema (32emn) rate le cadre. Les Etalons dames regagnent les vestiaires avec ce léger avantage au score. De retour de la pause, les burkinabè lèvent le pied. Les Lycaons dames s’essaient dans des offensives. Mais la charnière défensive composée de la paire Alimata Belem et Madinatou Rouamba reste imperturbable. Cette situation contraint les Bissau guinéennes à durcir le jeu et commettre des fautes. La capitaine du jour, Mariam Ouattara et ses coéquipières ne se laissent pas intimider. Elles reprennent le contrôle du match. Pascal Sawadogo fait entrer sa point titulaire, Adama Congo. Très vite, l’adversaire se retranche de nouveau dans sa base laissant le ballon aux burkinabè. C’est d’ailleurs l’objectif recherché par le maitre à penser de l’équipe burkinabè. Les Etalons dames devront se contenter d’un seul but au coup de sifflet final, mais dans l’ensemble elles ont réussi à maitriser les débats lors des deux rencontres. Ainsi, le Burkina Faso obtient son ticket qualificatif pour la prochaine CAN féminine, Maroc 2022. Bravo à Pascal Sawadogo et à ses filles qui hissent le Burkina Faso parmi les 12 meilleures nations de football féminin en Afrique.

Ollo Aimé Cesaire HIEN

(Depuis Cotonou)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.