Libération de Roch Kaboré : la CODEL plaide auprès du chef de l’Etat

Pour la Convention des Organisations de la société civile pour l’Observation Domestique des Elections (CODEL), l’ancien président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré n’est pas un homme méchant et imprévisible, mais plutôt un homme de parole, responsable et qui sait l’être. A travers cette lettre adressée au Chef de l’Etat, Paul Henri Sandaogo Damiba, la CODEL souhaite, entre autres, son élargissement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.