Vente d’intrants nutritionnels : la mise en garde du ministère de la Santé

Vente d’intrants nutritionnels : la mise en garde du ministère de la Santé

Kantigui est tombé sur une note du Secrétaire général (SG) du ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et du Bien-être adressée aux directeurs régionaux en charge de la santé. De ce que Kantigui a pu lire, il ressort que des agents de santé se livrent à un usage détourné (vente et utilisation hors cibles) de Plumpy Nut, Aliment thérapeutique prêt à l’emploi (ATPE) destiné à la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère chez les enfants de six à 59 mois. Dans la note, le SG précise que le produit acquis à coup de milliards F CFA doit être servi gratuitement aux cibles.  Par conséquent, il a invité au respect strict du protocole et des consignes en vigueur relatifs à l’utilisation. Kantigui déplore de tels agissements qui n’honorent personne et espère qu’ils prendront fin dans l’intérêt de tous.

ONEA Kaya : des abonnés satisfaits

De passage dans le chef-lieu de la région du Centre-Nord (Kaya), Kantigui a capté des messages de félicitations distillés sur les réseaux sociaux et les antennes des radios locales à l’endroit de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA). En effet, les populations de la ville de Kaya se réjouissent d’avoir l’or bleu en abondance au bout de leur robinet en cette période de l’année. En 2021, à la même période de l’année, Kantigui se souvient avoir passé une nuit dans un hôtel de Kaya sans une goutte d’eau pour faire sa toilette. « Ici, c’est comme ça. Nous pouvons faire la moitié de l’année sans une seule goutte d’eau au robinet », s’était-il entendu dire. En ce début d’année 2022, la situation semble s’améliorer aux dires des Kayalais qui espèrent que les récurrentes pénuries d’eau qui datent de 2016 relèveront désormais du passé. Le centre de production de Dem n’arrive plus à satisfaire la demande. Des forages ont été réalisés pour pallier de façon provisoire la situation.  En attendant que le projet d’extension de la capacité de production d’eau potable soit effectif, Kantigui formule le vœu que l’eau continue de couler dans les robinets des ménages à Kaya.

CEB des Banwa : des chefs de bureau sans arrêté de nomination

Kantigui constate avec regret que la lourdeur administrative a toujours la peau dure au Burkina Faso, en dépit des efforts du gouvernement. En effet, cela fait bientôt trois ans que dans la Circonscription d’éducation de base (CEB) de Solenzo, dans la province des Banwa, des responsables de bureau des différentes CEB sont sans nouvelle de leurs arrêtés de nomination. Or, selon l’informateur de Kantigui très remonté par cette longue attente, le ministre de l’Education nationale d’alors a pris, le 19 février 2019, un arrêté portant attribution, organisation et fonctionnement des CEB. Et le 15 octobre 2019, celui-ci avec son homologue de la Fonction publique, a également pris un arrêté conjoint portant délégation de signature du ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales aux gouverneurs de région pour des arrêtés de nomination. Cela a été fait dans le but de minimiser la lenteur administrative. Mais la joie de l’informateur de Kantigui et ses camarades sera de courte durée. L’euphorie va vite faire place au désenchantement. En effet, seuls quelques responsables de bureau d’autres régions recevront leurs arrêtés de nomination. Tandis que  jusqu’à ce jour, dans les Banwa, le fameux arrêté de nomination s’apparente de plus en plus à une chimère. Lasse d’attendre une éternité ce précieux document, la source de Kantigui, qui sera admise à la retraite en novembre 2023, a décidé de prendre ses responsabilités. Une lettre ouverte déplorant cet état de fait sera adressée au ministre en charge de l’éducation nationale avec une large ampliation (CEB de Solenzo III, direction provinciale des Banwa, direction régionale de la Boucle du Mouhoun, gouvernorat, etc.). L’impact de cette missive bien que positif va cependant laisser un certain goût d’inachevé. En effet, en septembre 2021, seules les CEB de Balavé et de Sanaba recevront leurs arrêtés de nomination, soit deux sur les sept CEB que compte la province des Banwa. Ne sachant plus à quel saint se vouer, l’interlocuteur de Kantigui espère que cette « injustice »  …

lire l’article dans Sidwaya numérique

Kantigui

kantigui2000@gmail.com

(+226) 25 31 22 89

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.