Ministère en charge de la sécurité : Omer Bationo reçoit les pleins pouvoirs

En installant le colonel-major Omer Bationo, le SG du gouvernement, Jacques Sosthène Dingara, l’a invité à garder à l’esprit les valeurs prônées par le président du Faso.

Le Secrétaire général du gouvernement, Jacques Sosthène Dingara, a officiellement installé le colonel-major, Omer Bationo, comme ministre de la Sécurité, de l’Administration territoriale et de la Décentralisation dans la matinée du mercredi 9 mars 2022 à Ouagadougou.

Le colonel-major, Omer Bationo, a désormais les pleins pouvoirs pour exercer en tant que ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité. Il a, en effet, été officiellement installé à ce poste par le Secrétaire général (SG) du gouvernement, Jacques Sosthène Dingara, dans la matinée du mercredi 9 mars 2022 à Ouagadougou.

Avant de procéder à l’installation proprement dite, M. Dingara a rappelé au colonel-major la « grande » responsabilité qui lui incombe désormais qui est de conduire avec succès un des secteurs stratégiques du pays. Il l’a invité à faire des instructions données par le Président du Faso, Paul- Henri Sandaogo Damiba, lors de sa prise de contact avec le nouveau gouvernement, son carnet de bord.

La plus importante que Jacques Sosthène Dingara a relevé est de travailler à satisfaire les attentes des populations, notamment en matière d’administration territoriale, de décentralisation mais surtout de sécurisation du territoire national. Pour ce faire, les nouveaux ministres doivent, selon lui, être intègres, impartiaux, de bonne moralité et des modèles de probité au travail, constamment à l’écoute de leur département ministériel avec un management toujours empreint de responsabilité, d’équité et de pragmatisme. « Vous devez faire preuve d’ingéniosité et développer des initiatives qui vous permettront de relever les défis du moment », a-t-il invité le nouveau patron chargé de l’administration territoriale.

Prenant la parole pour la toute première fois en tant que ministre en charge de la sécurité, le colonel-major, Omer Bationo, s’est dit conscient des défis qu’il sera appelé à relever. Il a toutefois traduit sa reconnaissance au président du Faso pour la confiance placée en sa personne pour diriger ce ministère « extrêmement stratégique ». Il a promis de faire siennes les valeurs prônées par le chef suprême des armées que sont le patriotisme, l’intégrité, la discipline, le civisme, l’exemplarité, la transparence, la responsabilité… Il s’est par ailleurs engagé à mettre en application les instructions du président du Faso en matière de sécurité.

L’une des plus importantes, à l’entendre, et sur laquelle Paul-Henri Sandaogo Damiba a insisté est de travailler à changer l’image des forces de sécurité intérieure. « Il n’est pas juste que nous infligeons encore des souffrances à nos populations qui éprouvent déjà des difficultés. Nous devons donc arrêter les mauvaises pratiques à tous les niveaux », a-t-il souligné. Il a invité les responsables du département à faire preuve d’exemplarité. « En tant que premiers responsables, nous devons donner l’exemple.

Car si nous nous approprions les principes de bonne gouvernance, nos hommes nous suivront », s’est-il convaincu. Rappelant que l’avènement du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) vise en premier ressort la refondation, il a exhorté l’ensemble de ses collaborateurs à s’inscrire dans cette dynamique. Pour sa part, il s’est engagé à se mettre dès à présent à la tâche afin de relever les défis de la sécurité et de la décentralisation. Tout en reconnaissant que sa priorité sera la sécurité et la restauration du territoire, il a toutefois promis de travailler à faire de la décentralisation, un moteur de développement.

Nadège YAMEOGO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.