ASCE-LC : le nouveau contrôleur général d’Etat, Philippe Nion entre en fonction

L’Inspecteur de trésor M. Philippe Néri Kouthou Nion, nouveau contrôleur général d’Etat, a prêté serment dans la salle d’audience du conseil constitutionnel, à Ouagadougou, le 10 mars 2O22. Cette prestation de serment a été suivie de la passation de service entre le contrôleur général entrant et celui sortant, Luc Marius Ibriga.

Philippe Néri Koutou Nion, est officiellement le nouveau contrôleur général d’Etat. Nommé à la tête de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de Lutte contre la corruption (l’ASCE-LC) par décret N°2022-001/PRES/PM du 19 janvier 2022, il a prêté serment le jeudi 10 mars 2022, devant les membres du conseil constitutionnel. Inspecteur du trésor, précédemment contrôleur à la Cour des comptes, M. Nion a désormais la lourde tâche d’œuvrer à la lutte contre la corruption et au contrôle du service public.

« Je jure de prendre pleinement l’engagement devant le peuple burkinabè, de bien et loyalement défendre ses intérêts en tout temps et en tout lieu », a-t- il juré devant les sages de la haute juridiction. Par cet acte prévu par la législation, le conseil constitutionnel a officiellement installé le nouveau maitre à bord du navire battant pavillon ASCE-LC, successeur de Pr Luc Marius Ibriga, contrôleur général d’Etat sortant, et l’a ainsi renvoyé à l’exercice de ses fonctions. M. Nion s’est dit être honoré du choix porté sur sa personne parmi une trentaine de personnes qui étaient à la course pour le poste de contrôleur général d’Etat.

« C’est une grâce de servir son pays dans un domaine assez capital, pour le contrôle des ressources et le suivi des acteurs qui sont au centre des institutions de l’Etat », a-t- il laissé entendre. A l’issue de cette prestation de serment au conseil constitutionnel, le contrôleur général d’Etat sortant, Luc Marius Ibriga, a, au cours d’une cérémonie de passation de service au sein de l’ASCE-LC, passé le témoin à son successeur. L’adoption des textes résiduels, le renforcement du dispositif de contrôle, le renforcement de l’institution en ressources humaines en incluant d’autres compétences hormis les finances pour un travail très efficace, constituent, entre autres, les défis qui attendent le nouveau monsieur anti-corruption au pays des Hommes intègres.

Le nouveau contrôleur général d’Etat a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur, M. Ibriga qui, grâce à ses efforts et ceux de ses collaborateurs, a permis à l’ASCE-LC de s’illustrer positivement dans le contrôle de l’action publique dans la sous-région. Quant au Pr Ibriga, il a souhaité beaucoup de courage et d’engagement à ses anciens collaborateurs. Il les a invités à travailler d’arrache-pied avec le contrôleur général d’Etat entrant, afin que l’ASCE-LC puisse demeurer une référence en matière de contrôle de l’action publique et de lutte contre la corruption. Les travailleurs et les collaborateurs ont traduit leur gratitude à l’homme qui a passé six ans à la tête de l’institution, en le couvrant de nombreux présents, en signe de reconnaissance.

Mahamadi SEBOGO

Windmad76@gmail.com Dô DAO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.