Attaque sur l’axe Dori-Kaya : Les 13 gendarmes inhumés

C’est dans une émotion de vive tristesse que les 13 gendarmes tombés ont été portés sous terre au cimetière municipal de Gounghin.

Les 13 gendarmes tombés sur l’axe Dori- Kaya, le 13 mars dernier, ont été conduits à leur dernière demeure. C’était au cimetière municipal de Gounghin dans l’après-midi du jeudi 17 mars 2022, à Ouagadougou.

Tombés au cours d’une embuscade, le 13 mars dernier sur l’axe Dori-Kaya, à environ 5 km de Tarpako, dans la province du Sanmatenga, les 13 gendarmes du 13e escadron de gendarmerie mobile de Dori ont été inhumés, le jeudi 17 mars 2022 à Ouagadougou, au cimetière municipal de Gounghin où des prières ont été faites pour le repos de leurs âmes. Auparavant, une oraison funèbre a eu lieu au camp Sangoulé-Lamizana.

La cérémonie qui a été un moment de vives émotions a connu une forte mobilisation des forces de défense et de sécurité, des amis et connaissances. En rappel, les gendarmes étaient en partance pour une mission de reconnaissance et de sécurisation sur l’axe Taparko-Tougouri où, plus tôt dans la matinée, deux personnes avaient été tuées par l’explosion d’un engin artisanal au passage d’un car de transport. Plusieurs autres avaient été blessées, dont « deux grièvement touchées », et évacuées au centre médical de Tougouri.

Soumaïla BONKOUNGOU

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.