Développement économique et social du Nord : les ressortissants unissent leur force

Les ressortissants de la région du Nord, au cours d’une assemblée constitutive, ont créé, le samedi 19 mars 2022, à Ouahigouya, l’Association pour le développement économique et social de la région du Nord (ADES/Nord). Avec un bureau exécutif de 45 membres, c’est Mahamadi Bangrin Ouédraogo qui assure la présidence.

La région du Nord, à l’instar d’autres régions du pays, est en proie à une double crise sécuritaire et humanitaire avec à la clé, le déplacement massif des populations vers les chefs-lieux de province, l’engendrement d’un marasme économique et la fragilisation du tissu social. Face à cette situation, les filles et fils de la région ont décidé de fédérer leurs actions afin de trouver des solutions. C’est dans cette optique qu’ils ont créé l’Association pour le développement économique et social de la région du Nord (ADES/Nord), le samedi 19 mars 2022 à Ouahigouya. C’est Mahamadi Bangrin Ouédraogo qui assure la présidence. Selon lui, les ressortissants de la région ont mis en place la structure pour renforcer l’union et la solidarité entre eux.

« Notre objectif est d’avoir une grande association qui va fédérer les autres déjà existantes dans l’optique de faire des plaidoyers envers l’administration publique et tous les partenaires techniques et financiers de la région. Nous allons nous constituer en société civile pour être l’interlocuteur de la région dans le but de booster le développement. Il s’agira de suivre tous les projets à réaliser », a-t-il souligné. L’ADES/Nord a également pour rôle, d’informer, de sensibiliser les communautés de la région sur les enjeux de développement, de mettre en place un cadre d’échanges et de concertation entre tous les ressortissants et rechercher des solutions aux préoccupations des communes. C’est une association à but non lucratif et apolitique qui proscrit en son sein, toute discrimination, à entendre le président du comité d’organisation, El hadj Salifou Sodré. Et le secrétaire général de la région du Nord, Jérémie Kouka Ouédraogo d’espérer que cette association naissante sera une force de propositions de toutes les questions de développement économique et social de la région.

Une association qui unit

« Elle sera un outil efficace pour la manifestation d’une solidarité agissante entre les populations, le renforcement de la cohésion sociale entre les communautés, l’apaisement des cœurs meurtris, l’atténuation de la crise sécuritaire et humanitaire et la recherche des solutions idoines aux préoccupations posées », a-t-il souhaité. Pour le représentant du parrain de la cérémonie, Athanase Nanéma, la création d’une telle structure présage de bonnes choses. C’est pourquoi il a invité tous les ressortissants à rester dans la même dynamique de solidarité pour le développement du Nord. En marge de cette assemblée constitutive, l’association a offert des vivres et non vivres d’une valeur de 100 000 000 FCFA aux déplacées internes de la région. Il s’est agi de 205 sacs de 50 kg de riz, 500 bidons d’huile de 5 litres et 340 cartons de savon. Pour rappel, la région du Nord compte 55% des communes touchées par les attaques terroristes dont quatre dans le Loroum, 9 sur 13 dans le Yatenga et une commune dans le Passoré.

Fleur BIRBA fleurbirba@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.