Arabie saoudite: La milice houti attaque des installations pétrolières

La station de distribution de produits pétroliers au nord de Djeddah et la station « Al-Mukhtara » dans la région de Jazan ont été les cibles d’attaques terroristes de la part de la milice terroriste houti, le vendredi 25 mars 2022, selon l’agence de presse saoudienne SPA. La semaine dernière, les autorités saoudiennes attiraient l’attention de la communauté internationale sur la menace que constituaient les agissements de la milice sur l’’approvisionnement en pétrole sur les marchés mondiaux.

L’ambassadeur saoudien au Burkina, Fahad Aldosari : « La milice terroriste Houti  continuent d’attaquer nos civils, infrastructures et nos installations énergétiques avec des missiles et des drones de fabrication iranienne en toute impunité ».

La milice terroriste houti a s’est illustrée dans des actes des sabotage d’installations pétrolières en Arabie saoudite. En effet, selon des informations relayées par l’agence de presse saoudienne, SPA, une source officielle émanant du ministère de l’Énergie a déclaré que la station de distribution de produits pétroliers au nord de Djeddah a été attaquée dans la soirée du vendredi 25 mars 2022 AD, avec un missile. La station « Al-Mukhtara » dans la région de Jazan a également été visé par une attaque ce même jour par un missile. Si elles n’ont pas fait de victimes, ces attaques ont provoqué d’énormes incendies au niveau des installations pétrolières. Le Royaume a condamné ces attaques de sabotage, qui visent sans cesse des installations vitales et des biens civils dans différentes régions du pays, cela en violation de toutes les lois et normes internationales. Relayant une source étatique, l’agence SPA a précisé que le Royaume interpelle la communauté internationale à être consciente du danger d’autant plus que l’Iran continue de fournir aux milices terroristes houthi des technologies de missiles balistiques et des avions sans pilote avancés, avec lesquels ils ciblent les sites de production de pétrole et de gaz et leurs dérivés en Arabie saoudite.  Ces actes de sabotages, a argué la source du ministère de l’Energie, ont un impact sur la capacité de production du Royaume et sa capacité à remplir ses obligations envers les marchés mondiaux, Toute chose qui menace sans aucun doute la sécurité et la stabilité de l’approvisionnement énergétique des marchés mondiaux. « Ces attentats terroristes de sabotage, et ceux qui sont derrière eux, ne visent pas uniquement le Royaume, mais cherchent également à déstabiliser la sécurité et la stabilité des approvisionnements énergétiques dans le monde, et donc à affecter négativement l’économie mondiale, en particulier dans ces circonstances extrêmement sensibles », a rappelé la source officielle.

Condamnations

Le porte-parole officiel de la Coalition pour restaurer la légitimité au Yémen, le général de brigade Turki Al-Malki, a précisé que cette escalade hostile contre les installations pétrolières vise à saper la sécurité énergétique et l’épine dorsale de l’économie mondiale. « Toutefois, ces attaques hostiles n’ont eu aucun impact ni aucune répercussion de quelque manière que ce soit sur la vie publique dans la ville de Djeddah », a-t-il souligné. Face à ces attaques, les forces de défense aérienne saoudiennes ont réagi avec efficacité en détruisant sept drones et un missile, lancés par la milice houthi visant le sud du Royaume, a indiqué la Coalition.

Sur son compte Twitter, l’ambassadeur d’Arabie saoudite au Burkina Faso, Fahad Aldosari, tout en condamnant ces attaques, a déclaré que la communauté internationale doit agir contre cette agression qui vise des civils innocents et l’approvisionnement énergétique mondial. Dans le même ordre d’idées, Washington, par la voix de la porte-parole adjointe du département d’État, Jalina Porter, a condamné les attaques « inacceptables » des Houthi du Yémen contre des installations énergétiques saoudiennes, par la porte-parole. Elle a affirmé que les États-Unis vont continuer à travailler avec l’Arabie saoudite pour renforcer ses défenses. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a lui aussi dénoncé les attaques sur Twitter : « Je condamne totalement la dernière attaque des Houthis contre des sites critiques en Arabie saoudite, notamment à Djeddah. Ces frappes mettent en danger la vie des civils et doivent cesser. »

 

Une synthèse de Karim BADOLO

Source : SPA, Arabnews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.