Centrale thermique de Kossodo : La ministre Maminata Traoré encourage les travailleurs

La ministre en charge de l’énergie, Maminata Traoré : « nous sommes venus encourager le personnel ».

La ministre de l’Environnement, de l’Energie, de l’Eau et de l’Assainissement, Maminata Traoré a visité, le vendredi 1er avril 2022 à Ouagadougou, la centrale thermique de Kossodo et la direction des transports de Karpala.

Au Burkina Faso la période de canicule est souvent accompagnée de délestages face à la forte demande en énergie. La Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) qui se bat chaque année pour minimiser ces délestages a reçu la visite de la nouvelle ministre en charge de l’énergie, Maminata Traoré, le vendredi 1er avril 2022. Tout commence à Kossodo avec la visite de la centrale thermique, installée dans ledit quartier. Après avoir félicité et encouragé les travailleurs de la centrale, la première responsable du département en charge de l’énergie a fait un tour sur les lieux où elle s’est imprégnée des conditions de travail du personnel.

Elle a visité les huit groupes électrogènes de la centrale, d’une puissance exploitable de 59,5 MW mais aussi, la nouvelle centrale de 50 MW installée il y a quelques mois. Elle a poursuivi sa tournée à la direction des transports à Karpala. Là, Maminata Traoré a pu voir les installations permettant de transporter l’énergie des autres centrales et la manière dont l’électricité est dispatchée dans la zone de couverture de la SONABEL. A l’issue de la visite, Mme le ministre a donné les raisons de cette sortie-terrain.

« Le problème énergétique est crucial au Burkina Faso, nous avons besoin de satisfaire les populations. Mais, il faut un gros investissement pour pouvoir fournir l’énergie. Donc il était nécessaire de sortir pour voir quel est l’état des lieux, comprendre comment le personnel se bat, de quels types d’équipements nous avons besoin pour satisfaire la demande », a-t-elle confié.

Des investissements conséquents

Elle s’est dit satisfaite du travail abattu par le personnel de la nationale d’électricité, et ce, malgré les difficultés et le manque de moyens. « J’ai pu voir la centrale thermique de Kossodo avec assez de groupes électrogènes dont les besoins en carburant s’élèvent à environ 100 millions de F CFA par jour. Ce qui est énorme pour cette centrale. Nous sommes passés au service de transport de cette énergie qui est produite par l’ensemble des centrales thermiques, solaires et hydro-électriques.

Nous nous sommes rendus compte que c’est un travail de longue haleine, qui se fait au quotidien, qui demande un personnel dédié », a souligné Mme le ministre. Consciente que le travail des agents n’est pas de tout repos, elle a promis de les accompagner avec des investissements conséquents afin de réduire leur charge de travail. Dans ce mois de forte demande en énergie, Maminata Traoré a invité les travailleurs à être réactifs surtout dans la réparation, la program-mation…

A la population, elle a promis que le gouvernement fera de son mieux pour combler leurs attentes. « Ce serait risqué de dire qu’il n’y aura pas de délestage. Mais nous vous assurons que nous ne sommes pas dans un déficit structurel cette année. Théoriquement nous couvrons les besoins de la population. Mais il faut reconnaitre que notre marge est limitée, car nous avons certains aléas qui peuvent causer des déficits au moment de la pointe », a indiqué le directeur général de la SONABEL, Baba Ahmed Coulibaly.

Pour lui, les besoins de ses services sont énormes s’ils veulent pourvoir à la demande. « Tout cela a été porté à la connaissance de Mme le ministre et nous pensons que tous les plaidoyers seront pris en compte pour que l’investissement soit continu dans le domaine », a-t-il affirmé. 25 ans, c’est la durée de vie d’une centrale thermique. C’est pourquoi M. Coulibaly pense qu’il est temps pour les autorités d’envisager le remplacement de celle de Kossodo, installée depuis 1999.

Donald Wendpouiré NIKIEMA

tousunis.do@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.