Relecture du code du travail : le Premier ministre se pose en arbitre impartial

Dans sa dynamique de s’assurer le concours des partenaires sociaux pour un climat social propice au déroulement de la Transition, le Premier ministre Albert Ouédraogo a rencontré le Conseil national du patronat burkinabè, le mardi 12 avril 2022 à la primature.

Dans son adresse au patronat, le Premier ministre a surtout insisté sur le processus de relecture du code du travail. « Notre pays évolue dans des espaces communautaires et est tributaire de plusieurs engagements au titre desquels ceux de l’Organisation Internationale du Travail », a-t-il rappelé.

Le chef du gouvernement a ensuite noté que le droit du travail consacre une protection des travailleurs mais doit tenir compte également des intérêts de l’entreprise qui évolue dans un environnement concurrentiel.

Il a expliqué que « le Gouvernement de la Transition, s’est engagé dans la transformation structurelle de l’économie et la promotion du capital humain, d’où la nécessité de l’adoption de politiques et outils y afférents ».

En tout état de cause, le Premier ministre s’est dit disposé pour l’amélioration du climat des affaires et la recherche de nouvelles bases de coopération entre les acteurs de développement.

Fabé OUATTARA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.