Situation nationale : les protestants prient pour la paix

La Fédération des églises et missions évangéliques a prié, à l’instar des autres communautés religieuses, le dimanche 17 avril 2022, pour le retour de la paix au Burkina Faso. A Ouagadougou, la prière a eu lieu à l’église baptiste Le-Bon-Berger en présence d’une délégation gouvernementale.

Le ministre de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire, Lazare Zoungrana : « nous avons été édifiés par la parole de Dieu et les actes de prières ».

A l’appel du président du Faso, les évangélistes (protestants), sous l’égide de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), ont prié pour le retour de la paix au Burkina Faso. Un culte a été organisé à cet effet, le dimanche 17 avril 2022, à Ouagadougou, à l’église baptiste Le-Bon-Berger, à l’occasion de la fête pascale marquant la résurrection de Jésus Christ. Louanges, adorations, prières pour la paix et la réconciliation, lecture biblique, prédication…ont ponctué ce culte. Selon le président de la FEME, pasteur Henri Yé, la bataille pour la victoire contre la guerre qui est imposée au pays des Hommes intègres doit être menée sur le plan spirituel aussi.

« Nous le répétons qu’en vérité, dans une guerre, personne ne gagne. Mais il peut y avoir des concertations pour faire en sorte que ceux qui, peut-être, allaient pouvoir dire quelque chose ou ont des rancœurs dans leur cœur, qu’ils puissent l’exprimer et qu’un terrain propice soit trouvé pour qu’ensemble on puisse s’asseoir et alors chercher des solutions au problème que nous avons », a-t-il indiqué. Etant tous filles et fils de ce pays, a-t-il soutenu, il est important que les Burkinabè ne continuent pas de se tirer dessus mais plutôt faire en sorte que « nous puissions revenir ensemble nous asseoir et c’est par là que nous allons trouver la solution ».

Le culte à l’église baptiste Le-Bon-Berger s’est déroulé en présence des ministres en charge de l’action humanitaire, Lazare Zoungrana, de l’habitat, Boukary Sawadogo et du secrétaire général du gouvernement, Jacques Sosthène Dingara. Selon le ministre Zoungrana, la délégation gouvernementale est venue encourager au nom du Président du Faso et du Premier ministre, les fidèles évangélistes pour les prières qui sont élevées envers le grand Dieu pour que la paix revienne au pays. Il a dit être édifié par la parole de Dieu et les actes de prières notamment des prières de combat et de victoire et le message de la résurrection de Christ. « Nous avons foi par les prières qui ont été proclamées ce matin ici que le Burkina Faso sera également réssuscité et que la paix va revenir, d’abord la paix des coeurs, l’harmonie des uns envers eux-mêmes et envers leurs prochains, pour que le Burkina recouvre l’entièreté de sa paix et que les activités reprennent pour que chacun puisse travailler pour le développement du pays », a-t-il laissé entendre. Le message pascal tiré de Luc chapitre 24 versets 1 à 12 et placé sous le thème « Impact de la mort et de la résurrection du Seigneur Jésus-Christ sur l’humanité », a été livré par le pasteur Henri Yé.

 

Timothée SOME

timothesom@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.