Eliminatoires CAN 2023/Groupe B : Burkina-Togo-Cap-Vert…un air de retrouvailles

Les Etalons ont été logés dans le groupe B et affronteront…

Le tirage au sort de la phase de groupes des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023 a eu lieu, hier 19 avril 2022 à Johannesburg, en Afrique du Sud. La répartition des 48 pays engagés dans 12 poules a placé le Burkina Faso dans le groupe B en compagnie du Cap-Vert, du Togo et du Royaume d’Eswatini.

Les Etalons connaissent depuis hier leurs trois adversaires pour les éliminatoires de la CAN 2023 qui se tiendra en Côte d’Ivoire, dans un peu plus d’une année. Le tirage au sort effectué hier à Johannesburg, en Afrique du Sud, a en effet placé le Burkina Faso dans le groupe B avec le Cap-Vert, le Togo et le Royaume d’Eswatini.

Cap-Vert-Burkina Faso, comme on se retrouve, serait-on tenté de dire. Parce que les Etalons et les Requins Bleus ont disputé en janvier dernier la CAN 2021 au Cameroun, dans le même groupe, la poule A, en compagnie du pays hôte. La confrontation avait tourné à l’avantage des Etalons (1-0), ce qui leur avait d’ailleurs permis de se remettre en selle après la défaite en match inaugural de la CAN face au Cameroun.

Le moins que l’on puisse dire est que les Etalons parviennent ces dernières années à prendre le dessus sur les Requins Bleus, en témoigne leurs victoires faciles à l’aller (2-0) comme au retour (4-0) en éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Mais les Burkinabè ont encore en mémoire la double défaite essuyée par les siens lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2006: victoire des Requins 1-2 à Ouagadougou et 1-0 à Praia.

Ce qui signifie que leurs deux rencontres à venir dans ces éliminatoires de la CAN 2023 promettent de chaudes empoignades. Les Cap-verdiens voudront mettre les chances de leur côté pour décrocher une 4e participation à une CAN. Il y aura également des airs de retrouvailles entre pays voisins dans ce groupe B, même si leur dernier match remonte à près de dix ans. En février 2013, Burkinabè et Togolais s’étaient livrés une rude bataille à Nelspruit, en quart de finale de CAN en Afrique du Sud.

Le but de la tête de Jonathan Pitroipa (105e mn lors des prolongations) avait permis ce jour-là aux Etalons d’obtenir leur ticket pour les demi-finales de la compétition. Lors de cette CAN, les Eperviers avaient réalisé leur meilleur parcours dans cette compétition (quart de finaliste) et les Etalons avaient fait de même en atteignant la finale.

L’inconnu Eswatini

Ce qui est sûr, les deux matchs lors de ces éliminatoires entre le Togo et le Burkina Faso s’annoncent comme un derby pour deux raisons. D’abord, ils partagent la même frontière. En outre, les Eperviers sont entrainés depuis l’an passé par une ancienne connaissance des Etalons qui n’est autre que Paulo Duarte. Le technicien Portugais, qui a pour adjoint le Burkinabè Narcisse Yaméogo, fut sélectionneur des Etalons entre 2007 et 2012 puis de 2016 à 2019, avec à la clé une médaille de Bronze obtenue lors de la CAN 2017.

C’est dire donc que le staff technique des Eperviers connait bien l’écurie des Etalons, ce qui n’est pas rien. Son objectif sera certainement de faire renouer le pays avec les phases finales de CAN (la dernière CAN du Togo remonte à 2017) en obtenant une 9e participation à la biennale du football africain. Le troisième adversaire des Etalons, le Royaume d’Eswatini, qu’ils découvriront pendant ces éliminatoires, peut être considéré comme le petit poucet du groupe.

Ce pays d’Afrique Australe n’a jamais participé à une phase finale de CAN, contrairement aux autres. Mais en football, la logique n’est pas parfois respectée et les surprises peuvent toujours survenir. Qu’à cela ne tienne, le Burkina Faso, tête de série lors du tirage au sort et auréolé de ses 12 participations en phase finale de CAN ainsi qu’une 4e place en février dernier au Cameroun, est le favori du groupe.

Cependant, des interrogations subsistent parce que la FBF est toujours à la recherche d’un sélectionneur pour les Etalons, après le non-renouvellement du contrat de Kamou Malo arrivé à échéance le 28 février 2022. Aussi, le temps presse car les 1res et 2es journées des éliminatoires se dérouleront entre le 30 mai et le 14 juin prochain. Attention, ce groupe peut être un piège dans le choix des deux équipes du groupe B devant participer à Côte d’Ivoire 2023.

Sié Simplice HIEN


Groupe B

Burkina Faso

Cap-Vert

Togo

Eswatini

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.