Vente de céréales à prix social : le ministre Kiba constate l’effectivité de l’opération

Le ministre en charge de l’agriculture, Innocent Kiba (gauche) a remis au bénéficiaire Karim Tiemtoré son sac de maïs, dans la commune de Koubri.

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques, Innocent Kiba a visité, le mardi 19 avril 2022, les points de vente de céréales à prix social dans les communes de Komsilga, Koubri et Saaba. Du constat, le dispositif est bien fonctionnel dans ces localités.

Le gouvernement bur-kinabè à travers la Société nationale de gestion du stock de sécurité alimentaire (SONAGESS) a ouvert des boutiques-témoins pour la vente des céréales à prix social au profit des personnes vulnérables. Ce, en réponse à la crise alimentaire qui menace le pays. Pour s’assurer de l’effectivité de cette opération, le ministre de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques, Innocent Kiba a visité des points de vente dans les communes de Komsilga, Koubri et Saaba, le mardi 19 avril 2022.

C’est à la préfecture de Komsilga que le ministre Kiba a entamé sa tournée. Là, l’on constate des tas de sacs de maïs, de sorgho et de petit mil dans le magasin de la SONAGESS. 40 tonnes sont disponibles pour ce mois d’avril, à entendre un agent de vente de la SONAGESS. Regroupées sous des arbres, certaines assises à même le sol, les populations attendent le début de l’opération de vente.

A l’arrivée du ministre Kiba, en compagnie des premiers responsables de la SONA-GESS, un rang se dresse soudainement devant la boutique-témoin. L’un après l’autre, les bénéficiaires s’avancent devant l’agent de vente de la SONAGESS, munis de leurs pièces d’identité burkinabè afin de s’approvisionner en denrées alimentaires.

Ramata Nana est la première à se procurer son sac de maïs. Visiblement soulagée, elle a traduit sa reconnaissance aux autorités. Après un bref échange avec les agents de la SONAGESS sur place et les bénéficiaires, la délégation a mis le cap sur Koubri. Dans cette commune, le point de vente se situe à la maison des jeunes.

Malgré le soleil de plomb, une longue file de personnes s’impatiente devant la boutique-témoin de la SONAGESS. Selon l’agent de vente de la SONAGESS à Koubri, Ousmane Kaboré, 40 tonnes composées de 20 tonnes de maïs, 10 tonnes de sorgho et 10 tonnes de petit mil sont mobilisées pour l’approvisionnement de ce mois d’avril.

Karim Kiemtoré vient de recevoir des mains du ministre en charge de l’agriculture son sac de maïs de 50 kg, après avoir déboursé la somme de 6 000 F CFA. Tout sourire, il a salué l’initiative du gouvernement. Le ministre a terminé sa tournée dans la commune de Saaba. Le point de vente de la SONAGESS se trouve dans l’enceinte de la mairie de Saaba. Sur ce site, selon l’agent de vente de la SONAGESS, Nathalie Sondo, ce sont 400 sacs de maïs de 50 kg, 200 sacs de sorgho de 50 kg et 200 sacs de mil de 50 kg qui sont disponibles pour ce mois d’avril.

Après le constat du dispositif, le ministre a remis à la première bénéficiaire du jour, Rosine Compaoré, son sac de mil.

Au moins 40 tonnes par mois

Le ministre Innocent Kiba a souligné que la situation alimentaire et nutritionnelle est difficile pour les populations. C’est pourquoi, a-t-il indiqué, le gouvernement a travaillé à actualiser un plan de réponse. L’une des actions de ce plan de réponse, selon lui, c’est la vente à prix social des céréales aux populations vulnérables par anticipation.

« Au vu de l’urgence, nous avons établi un chronogramme qui consiste à cibler les communes qui sont le plus dans le besoin en matière de sécurité alimentaire et celles qui accueillent les personnes déplacées internes. A terme, nous comptons ouvrir 391 boutiques-témoins sur toute l’étendue du territoire.

Nous travaillons à ce que ces boutiques soient approvisionnées régulièrement, au moins 40 tonnes par mois», a mentionné le ministre Kiba. Il a demandé aux autorités locales de faire en sorte que cette opération se déroule dans la transparence pour que ces céréales puissent vraiment profiter aux personnes vulnérables.

Le Directeur général (DG) de la SONAGESS, Amadé Bélem, a renchéri que la campagne agricole n’a pas été bonne cette année et certaines populations ont déserté leurs localités et n’ont pas pu produire à cause de l’insécurité. Au regard de cette situation, a-t-il soutenu, le gouvernement a fait un grand effort pour mettre à la disposition des populations des stocks de céréales à prix subventionné, le sac de 50 kg à 6000 F CFA.

M. Bélem a précisé que chaque personne vulnérable a droit à un sac par mois. Il a rassuré que l’équipe communale dirigée par le préfet et les membres du Conseil villageois de développement (CVD) sont chargés d’identifier les bénéficiaires par village et par secteur pour que l’opération se fasse dans la transparence.

Kowoma Marc DOH

Marie Desirée SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.