Traitement de l’information sécuritaire : Sidwaya outille ses correspondants AIB et chefs de service régionaux

Les participants auront droit, au cours de la formation, à plusieurs modules dont le traitement de l’information en période d’insécurité.

La direction générale des Editions Sidwaya organise, les 20 et 21 avril 2022, à Ouagadougou une session de formation au profit des correspondants de l’Agence d’information du Burkina (AIB) et des chefs des services régionaux.

La situation sécuritaire au Burkina Faso commande une interrogation des pratiques quotidiennes sous l’angle de la responsabilité sociale en journalisme. A cet effet, la direction générale des Editions Sidwaya initie, les 20 et 21 avril 2022 à Ouagadougou, une session de formation au profit des correspondants de l’Agence d’information du Burkina (AIB) et des chefs des services régionaux.

Les règles de base du journalisme, la particularité de l’écriture agencière, le traitement des régionales, le traitement de l’information en période de crise assortis d’exercices pratiques sont, entre autres, des modules qui seront dispensés au cours de cette session de formation initiale pour certains et de renforcement de capacités pour d’autres.

Pour le représentant du ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme, Yacouba Bonkoungou, il faut saluer la clairvoyance de la direction générale des Editions Sidwaya qui a compris qu’en ces moments particuliers que vit le Burkina Faso, la formation sur les responsabilités sociales et le journalisme sensible aux conflits permettra aux acteurs de contribuer à assurer la quiétude du peuple burkinabè.

La contribution des journalistes

des journalistes Le directeur général, des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiegna a souligné que le Burkina Faso traverse l’une des périodes les plus difficiles de son histoire marquées par des attaques terroristes au quotidien. Il a estimé que cette situation recommande une interrogation de la pratique quotidienne sous l’angle de la responsabilité sociale des différents acteurs de la collecte, du traitement et de la diffusion de l’information.

Et, Mahamadi Tiégna de confier que la bataille du terrorisme se déroule aussi sur le terrain de l’information d’où la tenue de cette formation. « Au regard des nouvelles ambitions de l’AIB, notamment être la principale pourvoyeuse d’informations et d’actualité depuis les confins du Burkina et son positionnement comme la meilleure source d’information pour les médias locaux et étrangers, cette formation est un impératif pour nous », a affirmé le directeur de l’AIB, Alban Kini. Du reste, ils sont une cinquantaine à bénéficier de cette session de formation dont la première partie est assurée par Apollinaire Abga par ailleurs rédacteur en chef de l’AIB et la seconde par le directeur de la communication des relations publiques des Armées, le commandant Bertrand Dakissaga.

Emmanuel BICABA

Moussa KAYDA (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.