UNESCO : Les filles ont désormais des résultats équivalents à ceux des garçons en mathématiques

En mathématiques, les inégalités de genre en faveur des garçons dans les petites classes sont en train de disparaître progressivement, selon une nouvelle publication du Rapport mondial de suivi sur l’éducation de l’UNESCO. Ce rapport annuel sur l’égalité des genres repose sur les données de 120 pays dans l’enseignement primaire et secondaire. Les résultats montrent qu’au cours des premières années, les garçons obtiennent de meilleurs résultats que les filles en mathématiques, mais que ces inégalités de genre disparaissent par la suite. Ces recherches confirment que les inégalités de genre en matière d’apprentissage se sont réduites, même dans les pays les plus pauvres. Et dans certains pays, l’écart s’est désormais inversé. Par exemple, en quatrième, l’écart en mathématiques est de 7 points de pourcentage en Malaisie, de 3 points au Cambodge, de 1,7 point au Congo et de 1,4 point aux Philippines en faveur des filles. Cependant, les préjugés et les stéréotypes sont toujours susceptibles d’affecter les résultats d’apprentissage. Même si les filles rattrapent leur retard en mathématiques dans le second cycle de l’enseignement primaire et dans le secondaire, les garçons sont bien plus souvent surreprésentés parmi les meilleurs élèves en mathématiques dans tous les pays. Dans les pays à revenu intermédiaire et élevé, dans le secondaire, les filles obtiennent des résultats nettement supérieurs en sciences. Malgré cet avantage, les filles restent moins nombreuses à opter pour des carrières scientifiques, ce qui indique que les préjugés sexistes pourraient encore constituer des obstacles à la poursuite d’études dans le domaine des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM).

La rédaction

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.