« Le Burkina Faso n’est pas dans une position de défiance vis-à-vis de la CEDEAO », ministre en charge des Affaires étrangères

Lors des échanges avec la presse, la ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Olivia ROUAMBA,   a fait savoir que les discussions se poursuivent sur la durée de la Transition avec la  CEDEAO  qui enverra une équipe au Burkina Faso en  début mai. Selon elle, la CEDEAO est assez regardant sur le cas du Burkina Faso frappé par trois crises sécuritaires, humanitaires et alimentaires. «  Dans ce contexte, il est difficile d’organiser des élections et nous allons poursuivre les échanges pour parvenir à une position acceptable pour notre pays. Le Burkina Faso n’est pas dans une position de défiance vis-à-vis de la CEDEAO. Jusque-là cette institution nous a accompagné et continue de le faire. Les chefs d’Etat de la CEDEAO sont soucieux du devenir de notre pays ».

Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.