Inclusion dans le Sud-Ouest : lancement d’un projet de promotion d’emplois pour handicapés

Pour le gouverneur du Sud-Ouest, Boureima Savadogo (milieu), SPARK va booster davantage la participation des personnes handicapées dans la production agricole.

L’ONG « Light for the world » a lancé le vendredi 22 avril 2022 à Gaoua son projet intitulé « Stimuler l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la transformation rurale ». La cérémonie a été une occasion de partager avec les acteurs des informations sur les objectifs, les résultats attendus et les modalités de mise en œuvre du projet afin de favoriser son appropriation.

En vue de tenir compte des personnes handicapées dans les programmes appuyés par le Fonds international de développement agricole (FIDA), l’ONG « Light for the world », à la tête d’un consortium, met en œuvre le projet « Stimuler l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la transformation rurale (SPARK) », dans la région du Sud-Ouest. Il constitue un appui innovant pour promouvoir des opportunités d’emplois ruraux décents et viables pour les personnes handicapées, la création d’un environnement propice à l’inclusion sociale et économique et la gestion des connaissances et des apprentissages. Le projet a été lancé, le vendredi 22 avril 2022 à Gaoua et sa mise en œuvre a été planifié sur trois ans à compter d’avril 2021 pour un coût de 224 807 427 075 F CFA.

Selon ses initiateurs, SPARK va consister en des actions de renforcement de capacité, des connaissances des partenaires clés du Projet d’appui à la filière agricole (PAFA 4R) sur l’inclusion du handicap ainsi que la capitalisation des bonnes pratiques. Pour le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Boureima Savadogo, le projet ouvre une ère de meilleure prise en compte des personnes handicapées dans le projet PAFA 4R. Ce qui, de son avis, va booster davantage leur participation dans la production agricole, la transformation et la commercialisation dans les différentes filières promues par le projet.

Les bénéficiaires au cœur de la mise en œuvre

Le gouverneur a appelé ainsi les bénéficiaires à s’approprier le projet afin d’intervenir convenablement dans le développement du pays. « Nous sommes heureux de voir ce projet intervenir dans la région du Sud-Ouest, notamment dans les 15 communes des quatre provinces », a-t-il dit, tout en relevant que les personnes en situation de handicap étaient, d’habitude, mises à l’écart et n’arrivaient pas à jouir de leurs droits.

Les actions phares de « SPARK » sont, entre autres, la mise en place d’un programme d’apprentissage et d’innovation dans les activités communautaires, la promotion des opportunités d’emplois ruraux décents et viables pour les personnes handicapées en raison de leurs compétences, l’enrôlement du maximum de bénéficiaires handicapés dans le projet PAFA 4R en prenant en compte les besoins individuels et spécifiques.

Pour le directeur-Pays de l’ONG « Light for the world », Etienne Bagré, le montage actuel ne permet pas une pleine participation des personnes en situation de handicap, d’où l’idée d’avoir une phase pilote qui vient soutenir le projet déjà en exécution et financé par le FIDA. Pour favoriser l’inclusion, a-t-il relevé, il faut d’abord identifier les barrières à cette inclusion et apporter des solutions qui peuvent les lever.

« L’idée est de créer une approche nouvelle avec une implication plus active des bénéficiaires handicapés », a dit le directeur-Pays de « Light for the world ». Le chef d’antenne de PAFA 4R du Sud-Ouest, Adama Kafando, a indiqué que son projet a démarré en 2020 et accompagne les personnes vulnérables. Pour lui, SPARK vient améliorer leur stratégie de ciblage afin d’inclure et prendre en compte ces personnes. « Cela nous a permis en début d’année de réviser les outils pour aller à une disciplination positive au service des populations », a reconnu Adama Kafando.

Joseph HARO

Bonbagnè PALENFO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.