Règles de la langue française : Piqûre de rappel pour les correcteurs des Editions Sidwaya

L’établissement Les Editions Sidwaya a organisé, du vendredi 29 avril au dimanche 2 mai 2022, à Ziniaré, une session de formation sur les règles de la langue française, à l’endroit des correcteurs, des secrétaires de rédaction et des rédacteurs en chef.

Les participants ont loué la tenue de cette formation.

L’établissement Les Editions Sidwaya veut minimiser les erreurs dans les articles. A cet effet, il a organisé une session de renforcement de capacités au profit des correcteurs, des secrétaires de rédaction et des rédacteurs en chef. La formation a eu lieu, du 29 avril au 2 mai 2022, à Ziniaré. Les 72 heures ont été mises à profit pour passer en revue les règles de la langue française. « Il y a souvent des erreurs dans les articles. Cela ne peut pas passer chez nous », a indiqué le directeur général des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna. Les différentes productions (Sidwaya quotidien, Sidwaya Sport, Carrefour africain…), les travaux de ville et les éditions spéciales des événements de grande envergure sont corrigés par les correcteurs du « Journal de tous les Burkinabé ».

« Nos correcteurs, secrétaires de rédaction et rédacteurs en chef doivent maitriser les règles de la langue française pour mieux les appliquer. C’est pourquoi, une formation sur la grammaire et le bon usage des règles permettront de renforcer leurs compétences et partant, d’éviter des fautes de syntaxe, d’orthographe, de sémantique et de ponctuation », a expliqué M. Tiégna. Pour lui, ce sont des éléments « utiles et indispensables » pour rendre les titres Sidwaya, « crédibles, compréhensibles et attrayants ».

Le chef des correcteurs, Armand Zagré, a noté qu’un accent a été mis sur les accords du participe passé conjugué avec l’auxiliaire « avoir », celui des verbes pronominaux et les barbarismes, paronymes, les réformes de l’orthographe. La présente formation entre dans le cadre de la politique de renforcement des compétences des ressources humaines des Editions Sidwaya. « La ressource humaine est le pilier dans la performance des structures modernes. Une structure qui ne forme pas son personnel est improductive et sans avenir », a souligné le Directeur général.

Djakaridia SIRIBIE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.