Situation nationale : des concertations pour un système éducatif résilient

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Lionel Bilgo a présidé, le jeudi 5 mai 2022 à Ouagadougou, une rencontre d’échanges entre les acteurs de l’éducation et les gouverneurs de régions sur l’organisation des examens scolaires et les difficultés de réalisations des infrastructures éducatives.

La situation sécuritaire que connait le Burkina Faso depuis 2016, impacte négativement son développement. Ainsi, elle neutralise tous les efforts en matière d’éducation dans les zones affectées. En témoigne, le nombre d’établissements fermés avec de nombreux élèves déplacés internes. En effet, en mars 2022, l’on notait 3 664 écoles fermées, 579 440 élèves affectés, 125 établissements délocali-sés pour raison d’insécurité et 4 237 établissements d’accueil des élèves déplacés internes. Ces chiffres illustrent aussi les difficultés pour acceder, pour investir ou pour mener toutes formes d’activités structurantes dans ces zones d’insécurité. Pour faire face à la situation, le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, a organisé, le jeudi 5 mai 2022 à Ouagadougou, une rencontre d’échanges entre les acteurs de l’éducation et les gouverneurs de régions.

A l’occasion, les participants vont s’appesantir sur l’organisation des examens scolaires et les difficultés de réalisations des infrastructures éducatives. Pour le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Lionel Bilgo, cette situation mouvante impose un perpétuel réexamen et une adaptation des activités afin de continuer à promouvoir l’offre éducative et un système éducatif résilient. En plus, à son avis, cela va permettre la réalisation d’infrastructures scolaires adéquates et une bonne évaluation des apprentissages. Il a ajouté qu’elle recommande une bonne collaboration, une concertation continue, une synergie d’actions et une communication saine entre les acteurs impliqués au niveau central, déconcentré et décentralisé. En outre, M. Bilgo a nourri l’espoir que la rencontre puisse aider à trouver les solutions consensuelles et pertinentes.

Evariste YODA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.