Situation sécuritaire : le Centre pour la gouvernance du secteur de la Sécurité prêt à accompagner le Burkina

Le président de l’Assemblée législative de la Transition (ALT), Aboubacar Toguyeni, a reçu en audience une délégation du Centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité conduite par la coordinatrice des projets de la division Afrique subsaharienne, Jolie-Ruth Morand. L’appui de la structure aux autorités de la Transition sur les questions de sécurité était au centre des échanges.

Face à la situation sécuritaire que le Burkina Faso traverse, le Centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité ambitionne d’accompagner les autorités de la Transition pour venir à bout du phénomène. C’est ce qu’a fait savoir la coordinatrice des projets de la division Afrique-subsaharienne, Jolie- Ruth Morand, à sa sortie d’audience avec le président de l’Assemblée législative de la Transition(ALT), Aboubacar Toguyéni. C’était dans l’après-midi du jeudi 5 mai 2022 à Ouagadougou. « En regardant l’Agenda de la Transition, la gouvernance est au centre et la population attend qu’elle soit améliorée dans tous les secteurs. Mais, ce qui nous intéresse est le secteur de la sécurité. Il s’agissait pour nous de présenter ce que nous avons fait, depuis les années passées, et voir les priorités des trois années en voyant comment nous pouvons apporter notre pierre à cet édifice », a confié Jolie- Ruth Morand. Elle a fait savoir que la contribution de ce Centre se fera à l’issue de l’élaboration du plan d’action de l’ALT.

Cet appui, a-t-elle souligné, se fera soit par le renforcement des capacités des députés, l’appui à l’élaboration des lois et comment effectuer le contrôle de l’action gouvernementale et surtout de voir ce que l’Assemblée de Transition peut jouer dans l’efficacité du secteur de la sécurité au Burkina Faso. « Une fois que le plan d’action sera élaboré, on pourra s’asseoir ensemble pour regarder ce que peut être notre accompagnement », a soutenu le chef de la délégation du Centre pour la gouvernance du secteur de la Sécurité . Basé à Genève, le Centre pour la gouvernance du secteur de la Sécurité est une organisation internationale qui compte 63 pays, dont le Burkina Faso. La structure intervient au pays des Hommes intègres, a-t-on indiqué, depuis 2014 dans le cadre d’un programme d’appui à la sécurité.

Soumaïla BONKOUNGOU & Stéphanie PALE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.