Situation sécuritaire : des femmes appellent à l’unité nationale

L’Initiative des femmes leaders pour l’unité et la réconciliation nationale (IFLURN) a organisé une conférence de presse pour marquer son engagement à soutenir les Forces de défense et de sécurité(FDS) et lancer un appel à l’union des filles et fils de la Nation burkinabè. C’était, le jeudi 12 mai 2022, au sein de la maison de la Femme, à Ouagadougou.

Le pays des Hommes intègres fait face depuis quelques années à l’hydre terroriste. Soucieuse de cette problématique et dans l’optique d’apporter sa pierre à la construction de l’édifice national l’Initiative des femmes leaders pour l’unité et la réconciliation nationale (IFLURN) a tenu, le jeudi 12 mai 2022 à Ouagadougou, une conférence de presse dans la dynamique de contribuer au raffermissement du tissu social.

Les échanges ont eu lieu dans l’enceinte de la maison de la Femme à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre, selon les organisatrices, est de permettre à l’IFLURN d’exprimer son soutien aux FDS et par la même occasion, lancer un appel aux organisations régionales et sous régionales à marquer leur soutien indéfectible au Burkina Faso. La coordonnatrice de l’IFLURN, Saratou Ilboudo, a indiqué qu’il est impératif que les filles et fils de la Nation fument le calumet de la paix afin que le pays retrouve sa quiétude d’antan. « Il est de notre responsabilité en tant que femmes d’apporter aussi un regard sur la situation nationale. C’est pourquoi, nous avons fédéré nos forces afin de demander aux coutumiers, religieux et politiques de s’asseoir pour qu’on parle enfin le même langage, celui de la cohésion et du pardon. C’est par le chemin du pardon que nous viendrons à bout des forces du mal », a-t-elle laissé entendre. A cette rencontre, il a aussi été question du retour au pays des exilés politiques. Selon la coordination, un Burkina Faso nouveau, havre de paix, ne pourra être réel sans la contribution de tous. C’est une fédération de plus de 17 associations de la ville de Ouagadougou qui ont donné naissance à l’ IFLURN et qui entend dans les jours à venir entreprendre des démarches sur le terrain pour un dialogue national, gage de cohésion sociale.

Crépin OUEDRAOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.