Vandalisme à la mine d’or de Houndé : des installations et engins partis en flammes

Selon des sources concordantes, parmi les dégâts matériels, on enregistre, entre autres, 30 véhicules du personnel et 40 motos brulés, 10 engins de l’usine et 2 bus incendiés, 13 magasins de stockages totalement enfumés

Des manifestants en colère, qui seraient des orpailleurs, ont mis à feu des installations et engins de la mine d’or Houndé Gold Operation S.A, filiale du Groupe Endeavour Mining, situé dans la commune de Houndé dans la région des Hauts-Bassins, ce mardi 17 mai 2022.

La date du 17 mai 2020 restera inoubliable dans la commune urbaine de Houndé, chef-lieu de la province de Tuy, dans la région des Hauts-Bassins.

En effet, en ce jour, des manifestants, présentés comme étant des orpailleurs par des sources locales, ont mis à feu des installations et moyens roulants de la mine sur les sites de Houndé et de Kari. Des images qui circulent sur la toile laissent voir des dégâts matériels importants qui témoigneraient de la volonté affichée des assaillants d’en découdre avec la mine.

Cette fumée noire témoigne de l’ampleur des dégâts causées par les manifestants

De sources concordantes, le bilan provisoire fait état des bureaux de l’administration saccagés, 30 véhicules du personnel et 40 motos brulés, 10 engins et 2 bus incendiés. A cela s’ajoutent 13 magasins de stockages totalement enfumés, des bureaux du service sante-environnement-sécurité incendiés, le service déchèterie parti sous les flammes, 6 conteneurs enfumés. L’usine de traitement des minerais et la salle d’or ont également été totalement endommagées par les manifestants.

Ces actes de vandalismes résulteraient des interdictions faites aux orpailleurs de pratiquer l’orpaillage sur le périmètre de la mine.

« Ce mécontentement, a-t-on appris, est lié à l’arrestation, par les services de sécurité de la mine de Houndé, d’orpailleurs en activité dans le périmètre de la mine », a fait savoir l’AIB. Selon l’ancien maire de Houndé, Dissan Boureima Gnoumou, ce qui s’est passé à la mine est le résultat d’une incompréhension mal gérée, qui aurait pu être évitée.

Selon nos sources, il n’y a pas eu de victimes en vie humaine. Mais, outre les dégâts matériels, des travailleurs de la mine auraient été victimes d’agressions physiques.

« Nous prions Dieu pour qu’il y ait plus de peur que de mal », a souhaité une source basée à Houndé, jointe au téléphone dans l’après-midi.

Les autorités régionales, avec le gouverneur des Hauts-Bassins en tête, ont visité la mine aux environs de 14 heures après le passage des manifestants pour constater les dégâts causés et exprimer leurs encouragements aux travailleurs de la société.

Ressources injectées dans la commune de Houndé grâce au fonds minier de développement local

Contactée, la mine a souhaité avoir un point de la situation avent de se prononcer sur ce qui s’est passé.

Mahamadi SEBOGO

Windmad76@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.