CAPES : 20 ans au service du développement

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a lancé officiellement les activités de célébration des 20 ans du Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES), le jeudi 19 mai 2022, à Ouagadougou. A l’occasion, le nouveau siège de l’institution a été inauguré.

Pendant 20 ans, le Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES) a été au service du développement du Burkina Faso. Les activités de célébration de ce « jubilé de porcelaine » de l’institution ont été officiellement lancées, le jeudi 19 mai 2022, à Ouagadougou, sous le thème : « Le CAPES, 20 ans dans l’appui à l’élaboration et à l’orientation des politiques publiques de développement : prospectives et stratégies ».

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, représentant le chef de l’Etat, a présidé la cérémonie en présence de Partenaires techniques et financiers (PTF) et d’anciens responsables du CAPES. A l’occasion, le Centre s’est doté d’un nouveau siège (R+2) composé d’une soixantaine de bureaux, d’un coût de plus d’un milliard 500 millions F CFA, inauguré par le chef du gouvernement. Pour Albert Ouédraogo, les progrès accomplis par le CAPES sont une invite à mieux faire pour relever les défis contemporains.

Selon lui, les résultats « satisfaisants » se résument au changement de la perception des décideurs politiques, des universitaires, de la société civile et du secteur privé vis-à-vis de la structure. A cet effet, ces derniers, à l’entendre, ont reconnu le CAPES comme composante essentielle du processus de développement socio-économique du Burkina Faso. Le centre, a-t-il ajouté, s’est impliqué dans l’élaboration de tous les documents de stratégies, de politiques publiques de développement et a été reconnaissant à ses partenaires, entre autres, la Banque mondiale et la Fondation Konrad Adenauer.

Le parrain de la cérémonie, Dr Elie Justin Ouédraogo, a soutenu que l’âge atteint par le CAPES (créé en 2000 et dont les activités ont démarré en 2002) est celui de la maturité qui impose un arrêt pour réfléchir sur l’avenir. Quant au directeur exécutif du CAPES, Dr Victor Sanou, il a rendu hommage à ses prédécesseurs pour les efforts consentis et salué l’intérêt que porte l’Etat au Centre. Pendant deux jours, des spécialistes vont livrer des communications autour du thème central. Des anciens directeurs exécutifs ont reçu chacun, séance tenante, une attestation et un trophée. Un hommage a été rendu à un expert du CAPES, André Richard Ouédraogo, décédé en janvier 2022.

Boukary BONKOUNGOU

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.