UFOA-B /Burkina Faso # Côte d’Ivoire : 2-0 Les Etalons juniors se consolent avec la 3e place

Le Burkina Faso a battu la Côte d’Ivoire 2 buts à 0, le vendredi 20 mai 2022, au stade Seyni-Kountché de Niamey lors de la petite finale du tournoi de l’UFOA zone B. Les Etalons juniors terminent la compétition troisième au classement derrière le Nigéria vainqueur et le Bénin finaliste.

Les Etalons juniors ont sauvé l’honneur face à la Côte d’Ivoire, le vendredi 20 mai 2022 à Niamey au Niger. A défaut de la qualification à la CAN junior, Egypte 2023, les garçons de Brama Traoré ont néanmoins occupé la 3e place du tournoi qualificatif de la zone B. Ils ont battu lors du match de classement les Eléphanteaux par le score de 2 buts à 0. Harouna Dicko a été l’auteur des 2 buts. Il a d’abord ouvert le score à la 15e mn, avant de signer le doublé à la 54e. Les Etalons juniors sont rentrés déterminés dans le match. Dès le coup d’envoi, ils ont pris le contrôle du ballon. Ils sont sur toutes les balles et contiennent les Ivoiriens dans leur propre moitié de terrain. C’est avec cette pression qu’ils sont parvenu à prendre l’avantage au score au quart d’heure de jeu. Après l’ouverture du score, les Eléphanteaux décident de sortir de leur torpeur pour tenter d’aller chercher l’égalisation. Ils arriveront à avoir la possession du ballon et à évoluer dans le camp burkinabè, mais ne parviendront pas à inquiéter le portier Philippe La Paix Maré. Leurs offensives étaient quasiment enrayées aux abords de la surface de réparation.

Les Ivoiriens, obligés de revenir constamment sur leur base pour reconstruire, optent pour des frappes à distance. Seulement les tirs trouvent difficilement le cadre. Les Etalons, eux, procèdent par des contres. Mais seule à la pointe de l’attaque Abdel Rachid Zagré n’arrive pas à créer le danger. La mi-temps interviendra sur ce score de 1 but à 0. Au retour de la pause, les Poulains de Brama Traoré vont repartir à l’attaque. Les couloirs fonctionnent bien à droite avec Eric Chardey et Irié Bi Kalou et à gauche avec Harouna Dicko appuyé par Faad Sana. Voyant la domination de l’équipe burkinabè, Lassina Dao, le sélectionneur des Eléphanteaux opère des changements. Les deux premiers nouveaux entrants n’auront pas le temps de prendre leur marque que le Burkina inscrit son deuxième but. Lassina Dao poursuit ses remplacements. Il a au moins le mérite de voir son équipe gagné du tonus et chercher à refaire son retard. Les Eléphanteaux commencent à se montrer dangereux. Mais Nagoro Dao, Zakaria Tinta et Cyrille Dao tiennent en respect leurs adversaires et les empêchent d’atteindre la surface de réparation. Les balles dangereuses sont soient dégagées, soient simplement envoyées en touche. Mais à la 76e mn et à la 87e mn il a fallu que le gardien burkinabè sorte le grand jeu pour garder ses buts inviolés. Le match se termine ainsi sur le score de 2 buts à 0. Cerise sur le gâteau, Irié Bi Kalou, pour avoir donné du fil à retordre à l’aile gauche de la défense ivoirienne, s’est vu récompenser avec le trophée de l’homme du match.

Pengdwendé Achille OUEDRAOGO

(envoyé spécial à Niamey)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.