Chirurgie maxillo-faciale : prise en charge gratuite des malades

Chirurgie maxillo-faciale : prise en charge gratuite des malades

Il est tombé dans l’oreille de Kantigui que le centre hospitalier universitaire de Bogodogo, en collaboration avec l’ONG La chaine de l’espoir, organise une campagne de chirurgie maxillo-faciale du 1er au 10 juin 2022 au sein dudit hôpital. Sont concernées par cette opération, les séquelles de brûlures, les fentes faciales, les pathologies de la bouche et de la face, etc. Selon les informations parvenues à Kantigui, la prise en charge des malades durant la période indiquée est entièrement gratuite. Les organisateurs voudraient, par la voix de Kantigui, inviter toutes les personnes intéressées à se rendre à l’hôpital de Bogodogo à partir du mercredi prochain pour leur prise en charge.

Direction de l’Urbanisme de Bobo : le directeur et ses agents à couteaux tirés

Kantigui a été ahuri de constater la tension qui règne à la direction de l’Urbanisme, de la Construction et du Foncier communal de Bobo-Dioulasso. En effet, en séjour dans la belle cité de Sya dans le cadre de la réalisation d’un reportage, il s’est rendu dans ladite direction en quête d’informations complémentaires. Grande a été sa surprise en apprenant que les agents sont en mouvement d’humeur contre leur directeur, et ce, depuis le 22 février 2022. Dans ce service communal, le premier responsable et ses agents, selon les informations de Kantigui, se regardent en chiens de faïence. Si fait que le service tourne au ralenti. La raison serait que les agents, aux dires de l’informateur de Kantigui, décrieraient la mauvaise gestion de leur patron. Kantigui souhaite que les autorités compétentes de la ville de Sya prennent le problème à bras-le-corps pour rétablir l’ordre dans ce service public pour le bonheur des usagers.

Salle polyvalente Pô : les travaux de construction à l’arrêt

De passage dans la ville de Pô, province du Nahouri, Kantigui a été informé de l’arrêt des travaux de construction de la salle polyvalente de ladite ville. En effet, selon l’informateur de Kantigui, c’est lors des visites du président du Faso à Pô dans le cadre de la sortie des élèves- officiers d’active de l’Académie militaire Georges-Namoano que les jeunes ont émis le souhait de disposer d’une salle de spectacle digne de ce nom pour leurs activités diverses. C’est ainsi que lors de son passage en 2021 pour la même activité, ils ont vu leur vœu exaucé et le projet porté par le Fonds national pour la promotion des sports et des loisirs. Le site a donc été choisi au secteur 1 à quelque 100 mètres de la nationale 25, route de Tiébélé. Le marché est attribué à une entreprise résidant à Ouagadougou qui est même venue faire l’implantation et les fouilles avec un délai d’exécution de six mois. Selon toujours l’informateur de Kantigui, cela fait plus de cinq mois que le chantier est à l’arrêt. L’entrepreneur et toute son équipe sont absents des lieux laissant de gros trous issus des fouilles à proximité d’une école primaire et au milieu de concessions. L’informateur de Kantigui a précisé que des enfants y sont déjà tombés. Kantigui invite les acteurs impliqués dans le processus à relancer les activités de construction avant l’installation de la saison pluvieuse. Dans le cas contraire, il faudrait songer à construire une clôture pour sécuriser le site.

CPS/G3 Boulkiemdé : sept militants quittent le navire

Kantigui, dans ses randonnées, est tombé sur une lettre de démission des militants du parti de la Convergence pour le progrès et la solidarité (CPS/G3) dans le Boulkiemdé. Au nombre de sept, ces frondeurs reprocheraient au président du parti de n’avoir pas convoqué, depuis plus de deux ans, aucune instance du parti, le laissant en léthargie. Des informations reçues par Kantigui, tout porte à croire qu’il s’agirait d’une question de mal gouvernance qui a prévalu à « la fuite » des cadres de ce parti. De plus, Kantigui a ouï dire que les démissionnaires soupçonnent leur président d’être de mèche avec le Parti panafricain pour le salut (PPS) dont ils disent avoir aperçu le nom dans les archives de création de cette nouvelle formation politique. Pour l’heure, Kantigui ignore où les ex-militants de la CPS/G3 déposeront leurs valises dans ce contexte de reconfiguration de l’échiquier politique national. Toute chose qui amène Kantigui à s’interroger encore sur le sens du militantisme et de l’idéal politique de bon nombre de politiciens sous nos cieux.

Gourcy : du tapage nocturne non-stop

Si dans certains quartiers de Gourcy les habitants dorment les poings fermés la nuit venue, dans d’autres par contre, trouver le sommeil relève d’un parcours du combattant, a appris Kantigui. C’est le cas des secteurs 3 et 5 où la musique jouée à fond dans des maquis au mépris des règles établies en la matière, perturbe le sommeil des habitants. Ne sachant quoi faire face à une telle situation, des riverains très remontés ont commencé à donner de la voix. « Il y avait un grand maquis ici, mais nous n’avions jamais vu cela », a confié un résident du secteur 5. Même pendant le mois de Ramadan, le DJ du maquis n’a pas donné du répit aux deux mosquées du voisinage, a laissé entendre avec amertume un confident de Kantigui. Comment comprendre que dans la situation que vit le pays, on puisse voir de tels agissements ? S’interrogent des citoyens. Kantigui invite donc les autorités à s’intéresser à ce cas afin d’éviter des situations malheureuses.

Kantigui

Kantigui2000@gmail.com

(+226) 25 31 22 89

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.