Manifestations d’orpailleurs : la ville de Houndé placée sous couvre-feu

Le gouverneur des Hauts-Bassins, le colonel Moussa Diallo : « Ce n’est pas par la violence et la brutalité que nous allons obtenir des résultats ».

La ville minière de Houndé, dans la province du Tuy, a connu un regain de tension, le mardi 24 mai 2022, occasionnant deux morts et un blessé à la suite des manifestations d’orpailleurs. Au deuxième jour, la situation est restée tendue, avec à la clé un barrage de la Route nationale (RN1). Le gouverneur des Hauts-Bassins, le colonel Moussa Diallo qui s’est rendu sur place, a déploré les pertes en vie humaines et appelé à l’apaisement. Déjà, un couvre-feu a été instauré de 19h à 5h du matin, « jusqu’à nouvel ordre ».

La situation est restée tendue toute la journée du mercredi 25 mai 2022, dans la ville minière de Houndé. Les manifestants, en majorité des orpailleurs, qui avaient mis à sac, quelques jours avant, une partie des locaux et incendié des véhicules de la mine d’or de Houndé, ont de nouveau érigé des barricades à plusieurs points de la Route nationale 1 (RN1).

Le trafic a été interrompu et des files de véhicules de divers gabarits (personnels, transport en commun, camions …) se sont constituées sur la chaussée, à l’entrée et à la sortie de la ville jusqu’aux environs de 20heures où les barricades ont été levées, après un couvre-feu instauré de 19h à 5h du matin « jusqu’à nouvel ordre » par le gouverneur des Hauts-Bassins. Les commerces et les stations-service sont restés fermés et ceux qui ne l’avaient pas été y ont été obligés par les manifestations.

Ce regain de tension s’explique par le fait que la veille, mardi 24 mai 2022, les manifestants étaient sortis pour exiger la libération de leurs camarades interpellés à la suite de l’incendie de la mine de Houndé. Lors de leur mouvement, les manifestants se sont rendus à la gendarmerie puis au commissariat de police de Houndé où il y a eu des affrontements avec les forces de l’ordre.Ces échauffourées ont malheureusement fait deux morts et un blessé du côté des manifestants, apprend-on de source officielle.

Appel à l’apaisement

Le gouverneur des Hauts-Bassins, le colonel Moussa Diallo, s’est rendu à Houndé dans l’après-midi du mercredi 25 mai 2022 où il a rencontré les personnes- ressources parmi lesquelles, les coutumiers, les religieux, la société civile et les représentants des orpailleurs. L’objectif était d’échanger avec ces acteurs en vue de trouver une solution à la crise.

Le colonel Moussa Diallo a déploré les pertes en vies humaines survenues dans les évènements qui, selon lui, n’honorent personne. Il a exhorté les uns et les autres à jouer la carte de l’apaisement. « Compte tenu de la situation sécuritaire du moment, cette situation ne nous honore pas.

Nous devons œuvrer pour que de tels actes ne se reproduisent plus. Ce n’est pas par la violence et la brutalité que nous allons obtenir des résultats », a-t-il fait savoir. Le gouverneur de la région a également demandé aux personnes-ressources de contribuer, chacune à son niveau, à un retour au calme.

D’ores et déjà, l’autorité régionale, au regard de la dégradation de la situation sécuritaire, a instauré, dans un communiqué, un couvre-feu dans la ville de Houndé et environnants pour compter du mercredi 25 mai 2022 de 19 heures à 5 heures du matin et ce, jusqu’à nouvel ordre. Les véhicules en transit, précise le communiqué, ne sont pas concernés par cette mesure. Jusqu’au début de l’après-midi d’hier jeudi 26 mai, un calme précaire régnait sur la ville.

Sidgomdé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.