Lettre de l’éditeur : Un challenge

Le mardi 24 mai, une passation de charge est intervenue à la tête de la Direction générale des Editions Sidwaya. Ce passage de relais intervient dans un contexte national marqué par une transition politique au Burkina Faso. Trois actualités fortes marquent le quotidien des Burkinabè en ce tournant décisif de notre histoire : l’insécurité, la santé et la réconciliation nationale. Les situations sécuritaire et sanitaire ont engendré une crise humanitaire face à laquelle les autorités de la Transition et l’ensemble des forces vives de la Nation se dressent avec courage.

Des faits majeurs qui mettent les médias en première ligne, leur demandant d’être justes, objectifs et équilibrés dans le traitement de l’information. En dépit de la détresse essaimée par la situation sécuritaire dont, en toute objectivité, on ne peut manquer de relever, il y a le Burkina qui bouge, qui se positionne comme une terre d’avenir. En tant qu’organe de presse de service public et dans le souci de la continuité de l’œuvre des prédécesseurs, le quotidien Sidwaya poursuivra avec rigueur et professionnalisme sa mission d’informer, d’éduquer et de mobiliser les Burkinabè sur les enjeux et les défis du moment, aussi bien sur le plan national qu’international.

Il servira de moyen d’information, de communication et d’intermédiation disponible et accessible à tous les Burkinabè, dans l’intérêt supérieur de la Nation. Cet effort sera inscrit dans les sillons des valeurs fortes qui caractérisent notre peuple. Il tiendra compte des besoins de cohésion et d’union nationale et des préoccupations qu’imposent les contingences et contraintes nationales, sous régionales et internationales. Nous arrivons à la direction générale des Editions Sidwaya au moment où le journal renforce sa notoriété par le professionnalisme de ses travailleurs et la qualité de son contenu.

Il nous faudra conforter son positionnement actuel consacré par les différents prix remportés au plan national et international. Toutes ces reconnaissances des pairs confortent le journal dans sa posture de leader de la presse écrite nationale et confirment sa place de premier groupe de presse écrite au Burkina. Notre challenge sera de maintenir le cap des générations qui se sont succédé à Sidwaya, chacune avec ses défis propres.

C’est donc un appel fort à cette génération de continuer l’ouvrage des pères fondateurs pour faire de cet établissement un organe de presse qui épouse son temps, qui reste ce journal de proximité et professionnel dans la diffusion de l’information. De gros chantiers nous attendent dans cette perspective. La nouvelle direction s’attèlera à valoriser les acquis déjà engrangés de la maison commune, à réduire les insuffisances pour renforcer sa position sur l’échiquier national et maximiser le rayonnement du journal.

Elle reste ouverte et attentive à toute suggestion pouvant contribuer à l’amélioration des services offerts aux citoyens et aux partenaires. Nous fondons l’espoir que les partenaires qui nous ont toujours accompagnés seront des nôtres pour d’autres grandes victoires. Cette mission, les Editions Sidwaya avec son personnel engagé et déterminé, a la capacité de la réussir. Notre arrivée à la tête du Journal de tous les Burkinabè n’est que le juste retour des choses. Toute une génération de femmes a occupé des postes prestigieux dans ce média de service public.

Des égéries de la plume qui ont été de toutes les grandes batailles du Faso, qui ont donné à Sidwaya cette touche féminine sans tomber dans le féminisme : Béatrice Damiba, Hortense Zida, Marcelline Ilboudo, toutes rédactrices en chef ont laissé de beaux souvenirs à la Maison commune de par la qualité de leurs productions journalistiques. Ces pionnières peuvent se féliciter d’avoir ouvert une voie royale à des jeunes consœurs qui s’illustrent fort admirablement aujourd’hui dans le métier de journaliste. Nous sentons alors le devoir de garder le flambeau haut et plus ardent pour la génération future. Plus qu’une promotion donc, ce poste est un pari à tenir et un challenge à gagner.

Assetou BADOH

badohassetou@yahoo.fr

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.