Prix Pritzker : Diébedo Francis Kéré accueilli en héros

Le lauréat a été accueilli à sa descente d’avion par des membres du gouvernement.

Le Burkinabè Diébédo Francis Kéré, lauréat du prix Pritzker ou prix Nobel d’architecture 2022 a été accueilli à sa descente d’avion, le lundi 30 mai 2022, à Ouagadougou par de nombreuses personnalités.

L’avion ramenant le lauréat du prix Pritzker, Diébédo Francis Kéré, a atterri à 19h43 sur le tarmac de l’aéroport international de Ouagadougou, le lundi 30 mai 2022. Tout souriant, le « Nobel d’architecture » a été accueilli par une dizaine de ministres du gouvernement et une population en liesse. «Je voudrais dire merci. C’est un sentiment de joie, de respect, de reconnaissance à ce peuple dont fait partie ma famille », a lancé Diébedo Francis Kéré. Pour lui, revenir aujourd’hui rencontrer les autorités de son pays est un honneur.

« Je dédie ce prix au peuple burkinabè, à tous les hommes, femmes et jeunes qui se battent mais qui n’ont pas encore eu cette visibilité », a-t-souligné. Il a signifié que le Burkinabè est combatif et qu’il a eu la chance d’être dans un domaine où il y a trop peu de personnes. Il a invité la jeunesse à y croire car « l’impossible est possible ». Son prochain défi, a-t-il fait savoir, est de continuer le travail qu’il fait. « Mon souhait est qu’ensemble, nous relevons le défi qui est en face de nous qu’est le terrorisme. Ce n’est pas seulement ceux qui sont au front qui doivent se battre mais il faut des encouragements mais aussi faire confiance aux autorités pour qu’elles puissent régler le problème », a-t-il indiqué.

Le ministre d’Etat chargé de la Réconciliation nationale, Yéro Boly, a, au nom du gouvernement, félicité le lauréat. « C’est une grande fierté pour nous de vous accueillir sur la terre du Burkina Faso. Nous savons que vous avez forcé votre programme pour être là. C’est l’occasion pour nous de saluer ce réflexe de revenir au pays pour puiser l’énergie nécessaire pour continuer cette riche carrière », a-t-il souligné. Pour lui, M. Kéré prouve une fois de plus que le Burkinabè, la jeunesse en particulier doit s’inspirer de l’exemple du travail, de la volonté de réussir quelles qu’en soient les difficultés.

« Grace à vos efforts, vous avez pu planter le drapeau du Burkina Faso sur le panthéon de la gloire », s’est-il réjoui. A l’en croire, le lauréat a aussi hissé le drapeau de l’Afrique parce que c’est la première fois qu’un africain monte sur ce trône. Le Prix Pritzker 2022, considéré comme le Nobel d’architecture décerné en mars 2022 au lauréat récompense  » son engagement pour la justice sociale et pour l’utilisation intelligente de matériaux locaux pour s’adapter et répondre au climat naturel « .

Aly SAWADOGO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.