Contentieux électoral au Niger : La Cour de justice de la CEDEAO déboute l’ancien président Mahamane Ousmane

Suite à sa défaite à l’élection présidentielle en 2021 face Mohamed Bazoum, l’ancien président Mahamane Ousmane avait revendiqué la victoire sur la base des « irrégularités ». Selon l’Agence nigérienne de presse (ANP), citant la Cour constitutionnelle, il avait recueilli 44,34% contre 55,66% pour Mohamed Bazoum. Mahamane Ousmane avait saisi la Cour de justice de la CEDEAO pour violation de ses droits humains par l’Etat du Niger lors du second tour de l’élection présidentielle. Le verdict a été publié le mardi 31 mai 2022 et  la Cour de justice de la CEDEAO a débouté Mahamane Ousmane. Selon la Cour « l’État du Niger n’a pas, lors de ces élections, violé les droits du candidat Mahamane Ousmane à un procès équitable conformément à la charte africaine des droits de l’homme, à se défendre devant les juridictions nigériennes »

Sidway.info

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.