Eliminatoires CAN 2023/Burkina # Cap-Vert (2-0) : Belle entame pour Velud et les Etalons

Les Etalons à l’image d’Abdoul Guiébré se sont imposés dans tous les compartiments.

Pour le compte de la première journée des éliminatoires de la CAN 2023, les Etalons du Burkina Faso ont battu les Requins bleus du Cap-Vert (2-0), le vendredi 3 juin 2022 dans une partie plutôt maitrisée pour une première du sélectionneur Hubert Velud.

Premiers du groupe B après la première journée, les Etalons ne pouvaient pas espérer mieux comme entame des éliminatoires de la CAN 2023. Le vendredi 3 juin 2022, au Grand stade de Marrakech, au Maroc, les Burkinabè ont fait le nécessaire face à leurs homologues du Cap-Vert. Même si la partie s’est décantée en seconde période, les Etalons ont imposé leur jeu pendant les 45 premières minutes.

Si bien qu’un score de 2-0 en leur faveur à la pause ne serait pas volé. Mais les hommes d’Hubert Velud ont énormément péché dans la conclusion. D’abord à la 16e mn, lorsque Dango Ouattara servi en profondeur est allé bruler la politesse à une partie de la défense capverdienne avant de faire une passe en retrait pour Gustavo Sangaré. Le crochet du sociétaire de Quevilly Rouen met dans le vent deux autres défenseurs mais son tir qu’il choisit de mettre dans l’axe échoue dans une forêt de jambes.

En position de finisseur, quatre minutes plus tard, Dango ne fera pas mieux. A force de s’attarder sur les dribbles dans la surface, il se fait reprendre au moment d’exécuter le dernier geste par une défense adverse qui s’est illustrée en cette partie par sa grande capacité à reformer rapidement son bloc à la perte de la balle.

Guiébré et Bandaogo marquent des points

Il a fallu attendre la 57e mn pour voir la domination des hommes d’Hubert Velud récompensée. Boureima Hassane Bandé, seul buteur à la dernière CAN contre le Cap-Vert, reprend de la tête au premier poteau un centre de Dango Ouattara et réussit une nouvelle fois à battre le portier des Requins. Il sera imité à trois minutes de la fin de la rencontre par un excellent Dango Ouattara qui double la mise pour les Etalons. Passeur décisif et buteur, l’attaquant de Lorient a éclaboussé de son talent ce premier match sous l’ère Velud.

Très remuant dans le couloir droit, il a donné du fil à retordre à ses adversaires par son aisance technique et sa pointe de vitesse remarquable. Il a certainement marqué des points dans sa quête d’une place de titulaire, ce qui augure des lendemains meilleurs pour le Lorientais. S’il y a eu d’autres Etalons qui ont fait bonne impression lors de cette rencontre, il s’agit bien de Abdoul Razack Guiébré et d’Abdoul Bandaogo.

Après sa prestation aboutie lors des derniers matchs amicaux des Etalons, notamment contre la Belgique en mars dernier, le latéral gauche de Monopoli (en Italie) a confirmé ses qualités à ce poste pour lequel les Etalons ont du mal depuis un certain temps à trouver un titulaire. Il a rendu une copie propre sur l’ensemble de la rencontre. Surtout en seconde période où il s’est plus focalisé sur sa tâche défensive puisqu’ en première partie de jeu, il a accusé par moments des retards dans son repli.

Quant au milieu du Bétis, il a tout simplement été à la hauteur des attentes, celle de pallier l’absence d’Adama Guira dans l’entrejeu. Un peu brouillon en début de partie, Abdoul Bandaogo a rapidement retrouvé ses marques aux côtés de Blati Touré et Cyrille Bayala, en plus il a été une pièce maitresse dans la récupération et les relances des Etalons. Au-delà de ceux-ci, des garçons à l’image de Gustavo Sangaré et Blati Touré, arrivés blessés et qui étaient incertains, n’ont pas déçu dans le rôle qu’on attendait d’eux.

Voro KORAHIRE (Envoyé spécial à Marrakech)


Fiche technique

1re journée des éliminatoires CAN 2023 (Burkina Faso # Cap-Vert) Vendredi 3 juin 2022, Grand stade de Marrakech

Temps : partiellement couvert (27°)

Pelouse : bonne (naturelle)

Avertissements : Erikson Lima (40e) Hassane Bandé (58e), Edmond Fayçal Tapsoba (59e), Dylan Dos Santos (60e)

Expulsion : néant

Buts : Hassane Bandé (57e), Dango Ouattara (87e)

Burkina Faso : Hervé Koffi, Abdoul Razack Guiébré, Dango Ouattara, Issa Kaboré, Edmond Tapsoba, Issoufou Dayo, Abdoul Fessal Tapsoba puis Hassane Bandé (28e), Abdoul Bandaogo, Gustavo Fabrice Sangaré puis Ismahila Ouédraogo (79e), Cyrille Bayala puis Cédric Badolo (79e), Ibrahim Blati Touré puis Stéphane Aziz Ki (87e)

Coach : Hubert Velud

Cap-Vert : Sixten Joaquim Mohlin, Ianique Tavares, Edilson Sanchez Borges, Roberto Carlos Lopez, Jamiro Alvarenga puis Julio Tavares (75e), Garry Rodriguez puis Jovane Cabral (63e), Steve Furtado, Dylan Dos Santos puis Kenny Santos (63e), Ryan Mendes puis Lisandro Semedo (77e), Tiago Correia, Erikson Lima.

Coach : Pedro Leito Brito

Propos d’après-match

Hubert Velud : « une victoire assez logique » « On a fait une très bonne demi- heure avec beaucoup d’appels en profondeur comme nous l’avions prévu. La blessure de Fayçal nous a beaucoup perturbés parce qu’après cela, nous n’avons pas joué le même jeu en réussissant à les mettre en danger comme nous l’avons réussi à le faire avant.

C’est vrai que nous devrions ouvrir la marque plus vite et nous avons eu des occasions, mais le Cap-Vert est une très bonne équipe qui pouvait nous mettre en danger à tout moment. Nous avons très bien repris en seconde période en scorant. Sur l’ensemble du match, c’est une victoire assez logique même si tout n’a pas été parfait.

Mais c’est un très bon début car il y avait beaucoup de volonté et de respect des consignes. Le petit reproche que j’ai à faire c’est peut-être qu’à 1-0 nous avons beaucoup reculé. Pour le second match, il faut faire beaucoup attention car en tenant en échec le Togo à domicile dans un match nul, l’Eswatini prouve qu’elle est une bonne équipe ».


Abdoul Wabou Drabo, ministre en charge des sports : « le gouvernement ne va pas lésiner sur les moyens pour les accompagner » « Les Etalons que nous avons vus ce soir ont fait preuve de combativité et d’engagement. Ils ont fait de l’hymne de la victoire, une réalité. C’était un match avec beaucoup de rebondissements mais nous avions confiance car les jeunes nous l’avaient promis et ils l’ont fait. Ils ont compris l’esprit et je pense qu’ils vont enchainer par une autre victoire et empocher les six points. Je suis convaincu que ces garçons iront de l’avant s’ils ont le nécessaire et le gouvernement ne va pas lésiner sur les moyens pour les accompagner dans ce sens ».


Issoufou Dayo, capitaine des Etalons : « c’était difficile pour beaucoup d’entre nous » « C’était très important pour nous cette victoire pour entamer la compétition et je félicite mes coéquipiers qui ont fait un bon match dans un très bon état d’esprit. C’était difficile pour beaucoup d’entre nous parce que c’est la fin de saison pour certains. Nous voulions un but et heureusement nous en avons eu deux et grâce à l’expérience de certains nous avons pu mettre le pied sur la balle pour gérer et imprimer le rythme, c’est-à-dire accélérer quand il le faut ou calmer si nécessaire. Nous sommes premiers du groupe mais contre l’Eswatini, ce ne sera pas facile et ce sera à nous d’imposer notre jeu en Afrique du Sud pour gagner ».

Propos recueillis à Marrakech par V.K

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.