Nouna : La réalisation de puits désormais réglementée face à la multiplicité de décès chaque année

Le préfet du département de Nouna, Rodrigue Nana, chargé de l’expédition des affaires courantes de la commune, a rencontré les leaders sociaux et les services techniques déconcentrés, le vendredi 3 juin 2022, autour de la problématique des puits à l’air libre, dont la multiplicité (plus de 500 dénombrés à Nouna) est à l’origine de dizaines de décès chaque année dans la ville.

De cette rencontre, il est désormais arrêté que dans la commune de Nouna, toute réalisation de puits doit être autorisée par la mairie, selon des informations recueillies par l’Agence d’information du Burkina.

Cette concertation et la décision de réglementer la réalisation des puits dans la commune ont été motivées par les résultats d’investigations de la police à Nouna selon lesquelles il y a eu au total 34 décès durant les trois dernières années à cause des puits à l’air libre dans cette cité de la Boucle du Mouhoun.

De l’avis de l’autorité départementale, en ce début de saison des pluies, il est utile que les leaders d’opinion s’engagent pour éviter les constats d’accidents.

Les puits à l’air libre dans la ville de Nouna, province de la Kossi, au Nord-ouest du Burkina Faso, ont causé la mort d’une dizaine de personnes par an entre 2017 et 2021, selon les résultats de l’investigation des forces de sécurité parvenus à l’AIB.

Sidwaya.info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.