Transition malienne : la Cédéao « regrette » les 24 mois fixés par  la junte militaire

 Dans un décret, signé le lundi 06 juin 2022, le chef de la junte au pouvoir au Mali, le colonel Assimi Goïta, avait fixé la durée de la Transition à 24 mois à compter du 26 mars 2022, contre 16 mois pour la Cédéao .Cette décision est déplorée par  la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).Elle souhaitait la fin des négociations avec  les militaires pour fixer l’échéance d’un retour des civils au pouvoir. La Cédéao a toutefois  dit mardi soir « prendre acte » du décret et affirme que le dialogue continue puisque son  médiateur, l’ex-président  nigérian Goodluck Jonathan, « poursuivra les échanges avec les autorités du Mali en vue de parvenir à un chronogramme (calendrier) mutuellement acceptable ».Rendez-vous au prochain sommet de la Cédéao le 3 juillet pour une décision sur la levée éventuelle des sanctions contre le Mali.

 

AK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.