Tournoi UFOA-B U17/Bénin # Burkina (1-2)) : la très bonne opération des Etalons

Les Etalons, grâce à cette victoire, prennent seuls la tête du groupe B.

Pour leur 2e sortie dans le groupe B du tournoi de l’UFOA-B U17, les Etalons cadets ont dominé (2-1) hier à Cape Coast, au Ghana, leurs homologues du Bénin et se positionnent en grand favori de la poule pour la qualification en demi-finale.

Le duel des vainqueurs de la 1re journée dans le tournoi de l’UFOA-B des cadets entre le Bénin et le Burkina Faso a tourné à l’avantage des Etalons. Les jeunes poulains du sélectionneur Brahima Traoré ont, en effet, battu lors de leur seconde sortie dans ce tournoi, les Ecureuils sur le score de 2-1 au terme d’une rencontre très disputée hier au stadium de Cape Coast, au Ghana. Pourtant, les Béninois, très techniques et mobiles, avec à la baquette leur métronome Yamirou Ouarou, ont démarré le match pied au plancher.

Les jeunes Burkinabè sont perturbés par la vivacité de leurs adversaires et s’illustrent par de nombreuses pertes de balles, également dues en grande partie par le mauvais état de la pelouse. Contre toute attente, la première bonne sortie de balle des Etalons va surprendre les Ecureuils. Apollinaire Bougma, déjà auteur du but de la victoire face au Niger, reprend victorieusement de la tête (13e ) un excellent centre venu de la droite de Ousmane Camara. La joie des Etalons est de courte durée puisque 2 mn plus tard, les Ecureuils rétablissent la parité (15e ) par Taoufic Seidou sur une lumineuse ouverture de son capitaine, l’intenable Yamirou Ouarou.

Ces deux joueurs béninois vont créer des misères aux Burkinabè jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires, Ousmane Camara, Apollinaire Bougma, Souleymane Alio et Cheick Camara haussent leur niveau de jeu, offrant plus de maitrise aux Etalons. Leur bonne entame de la seconde période est récompensée (50e) par l’inscription du but de la victoire sur un pénalty transformé par Ousmane Camara, à la suite d’une faute sur Alio. Ousmane Camara, le jeune attaquant de Rahimo FC est sur les bons coups et fait parler sa justesse technique et sa vivacité.

Il est bien aidé par le gros volume dans l’entrejeu de Cheick Camara. Le poison Yamirou Ouarou est mis sous l’éteignoir en deuxième partie de jeu, mais son compère en pointe, Taoufic Seidou, très teigneux, aurait pu obtenir l’égalisation (67e, 81e et 87e) pour les siens, n’eût été la vigilance du portier burkinabè, Isidore Traoré. Les Etalons valident leur 2e victoire en autant de sorties dans le tournoi et sauf cataclysme, ils verront les demi-finales à l’issue de leur 3e et derniers matchs de poules contre la Côte d’Ivoire. Les Eléphanteaux, un peu plus tôt dans l’après-midi se sont repris après leur revers contre le Bénin, en atomisant le Mena du Niger 6-1.

Sié Simplice HIEN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.