Burkina : « Aucun citoyen burkinabé ne sera discriminé sur la base de par son appartenance ethnique, communautaire, religieuse, raciale », communiqué du gouvernement

Le porte-parole du gouvernement, Lionel Bilgo. Editions Sidwaya

Dans un communiqué signé à la date du 17 juin 2022 à Ouagadougou, le gouvernement dénonce les discours de haine « d’une violence inouie » qui circulent dans des audios sur les réseaux sociaux. Il condamne fermement les déclarations contenues dans ces audios « qui visent à saper les fondements du vivre ensemble ».

Manifestant son intention de rechercher et retrouver les auteurs de ces audios, le communiqué invite les burkinabè à se démarquer des idées obscures dans lesdits audios pour un Burkina de paix et de cohésion fraternelle entre toutes les filles et tous les fils de la Nation.

Le communiqué rassure « qu’aucun citoyen burkinabé ne sera discriminé sur la base de par son appartenance ethnique, communautaire, religieuse, raciale ou de ses opinion politique ».

Le gouvernement réaffirme son attachement aux valeurs de fraternité, de solidarité et de coexistence pacifique qui ont toujours caractérisé le peuple burkinabé.

Sidwaya.info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.