Finale de l’UFOA-B U17/Burkina Faso # Nigeria : les Etalons cadets en quête du Graal ce soir

Les Etalons cadets du Burkina affrontent, ce vendredi 24 juin 2022 (18h30), au stade de Cape Coast (Ghana), les Golden Eaglets du Nigeria en match comptant pour la finale du tournoi de l’UFOA-B. Brahima Traoré et ses poulains, confiants après leur qualification à la CAN, veulent bien terminer le tournoi en brandissant le trophée.

Réaliser le doublé, c’est-à-dire une qualification à la CAN 2023 et sortir vainqueur du tournoi de l’UFOA-B U17 ! Le premier de ces objectifs validés, les Etalons tenteront d’entériner le second lors de la finale qui les opposera ce soir (18h30), à Cape Coast, aux Golden Eaglets du Nigéria. Cette finale qui se joue entre le Burkina Faso et le Nigéria, les leaders des deux poules A et B de l’UFOA-B, est sans conteste la rencontre tant rêvée.

Les deux états-majors s’activent à assurer le spectacle et surtout remporter le trophée. Dans le camp burkinabè, la confiance est totale. « Avec l’équipe que nous avons, nous sommes capable de battre le Nigeria », a rassuré l’entraineur des Etalons cadets, Brahima Traoré. Pour lui, après avoir atteint l’objectif de se qualifier pour la CAN, il reste à aller chercher le trophée. « J’ai tenu un discours devant les enfants et je leur ai dit que nous ne jouons pas une finale pour la perdre », a-t-il précisé.

Pour ce faire, le staff burkinabè a minutieusement étudié la formation nigériane et a pu déceler ses points forts et ses faiblesses. « Les forces de cette équipe est qu’elle est compacte. Elle a de fortes individualités. Elle a un latéral gauche (Emmanuel Michael : ndlr) qui va vite, adroit et qui tire bien les coups francs. C’est lui d’ailleurs qui a marqué les deux buts contre la Côte d’Ivoire. Au milieu du terrain, l’équipe joue en attaque placée. Elle aime garder le ballon. Il va donc falloir être fort dans ce compartiment. J’ai toujours fait comprendre à mes enfants qu’un match se gagne dans la bataille du milieu du terrain et on a toujours travaillé pour cela », a souligné l’ancien milieu de terrain des Etalons.

En sus, il a indiqué que les Golden Eaglets ont un attaquant fixe qui est costaud. « Il bouge beaucoup et il sait garder le ballon. Il fatigue les défenses », a détaillé Brahima Traoré. Tous ces éléments sur l’adversaire ont été découverts grâce au travail en amont du DTN Pascal Yougbaré, le coach lui-même et l’entraineur adjoint Ousmane Coulibaly qui ont supervisé quelques matchs de l’équipe du Nigéria, notamment celui contre la Côte d’Ivoire. Les Etalons cadets veulent écrire leur histoire dans cette compétition en remportant le trophée pour le peuple burkinabè.

« Les gens nous félicitent et ils vont encore être plus heureux si nous ramenons ce trophée au Burkina Faso », a renchéri Brahima Traoré. Après leur victoire mardi dernier face au Ghana, l’équipe a récupéré mercredi avec seulement un décrassage le matin et sans entraînement le soir. C’est hier jeudi qu’un entrainement proprement dit a été effectué pour plus aiguiser l’envie de vaincre des jeunes Etalons.

Adama SALAMBERE

envoyé spécial à Cape Coast

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.