Pré-sommet mondial sur la transformation de l’éducation: le Burkina Faso présent à la rencontre

Le Ministre de l’Education nationale, Lionel Bilgo représente le Burkina Faso…

L’ouverture officielle du pré-sommet mondial sur la transformation de l’éducation a eu lieu, le mercredi 29 juin 2022, au siège de l’UNESCO à Paris, en présence de deux chefs d’Etat, (République fédérale d’Ethiopie et Sierra Leone), 140 ministres en charge de l’Education nationale dont le ministre Lionel Bilgo, la Directrice générale de l’UNESCO et plusieurs autres personnalités internationales. La cérémonie d’ouverture a été marquée par plusieurs allocutions dont celle par visioconférence du Secrétaire général de l’ONU, Monsieur Antonio GUTERRES.

Le Burkina Faso est représenté à cette rencontre de haut niveau par le Ministre de l’Education nationale, Monsieur Lionel Bilgo qui conduit une délégation. La rencontre de Paris est une amorce du Sommet « Transformer l’éducation », qui se tiendra en septembre prochain à New York lors de l’Assemblée générale des Nations unies. Ce pré-sommet a pour objectif général de « tirer parti des différentes discussions en cours sur la transformation de l’éducation, d’élaborer le contenu initial, d’établir une vision commune et des suggestions d’actions pour le sommet et de générer une plus grande dynamique en vue du sommet de septembre ».

Plus précisément, le pré-sommet vise à fournir « un forum inclusif et ouvert ». La rencontre de New York vise à obtenir des engagements politiques et financiers pour accélérer les progrès vers la réalisation du 4è Objectif du développement durable (ODD 4), à savoir une éducation de qualité pour tous. Pour atteindre cet objectif, le sommet va concentrer la réflexion sur cinq domaines clés de la transformation de l’éducation : les écoles, l’apprentissage de qualité tout au long de la vie, les enseignants, la connectivité et le financement de l’éducation.

En attendant, les différents intervenants à l’ouverture du pré-sommet de Paris ont insisté sur la nécessité d’investir dans l’éducation, principal « moteur de la réalisation de tous les Objectifs du développement durable (ODD) pour des sociétés plus équitables, plus inclusives, plus aptes à conduire les transitions numériques et écologiques ».

Rencontre bilatérale avec des partenaires techniques

La journée, du mardi 28 juin 2022, a été consacrée à des réunions techniques et des rencontres avec les principales parties prenantes. C’est dans ce cadre que le Ministre de l’Education nationale a rencontré notre compatriote Yao Ydo, Directeur du Bureau international d’éducation (BIE) et Monsieur Jordan Naidoo, directeur adjoint de l’Institut international de planification de l’éducation (IIPE) de l’UNESCO.

Le Ministre Lionel Bilgo a échangé avec les responsables de ces deux structures internationales, de perspectives de partenariat et de coopération avec le Burkina Faso en matière d’éducation, notamment de circula dans l’enseignement. Le Bureau International d’Education est un centre de l’UNESCO spécialisé dans le développement des contenus, méthodes et structures d’éducation. Le BIE construit des réseaux permettant le partage des expériences et des compétences.

Il favorise la coopération régionale et internationale. Monsieur Ydo a expliqué la démarche de son institution dans le processus d’élaboration des curricula. Le BIE a-t-il indiqué, met l’accent sur le fait que le processus doit être plus participatif avec une prise en compte de la voix des enseignants, des bénéficiaires, surtout les parents d’élèves, dans le curriculum qui va former leurs enfants. Le BIE est prêt à accompagner notre pays dans cette démarche.

En réponse, Monsieur Lionel Bilgo a d’abord félicité le Directeur du BIE pour cette approche et l’a ensuite encouragé à en parler davantage afin que les pays adhèrent à cette nouvelle dynamique de « concevoir ou de percevoir l’éducation et l’école ». Avec l’IIPE, il a été surtout question de réécrire une nouvelle page entre cet institut et le Burkina Faso. Pour ce faire, l’institut de l’UNESCO en charge de la planification de l’éducation a émis l’idée d’envoyer une équipe technique à Ouagadougou.

Ce souhait a été approuvé par le premier responsable en charge de l’éducation nationale de notre pays qui pense que ce sera l’occasion de faire le point de ce qui existe déjà entre son département et l’IIPE. Enfin, le Ministre Bilgo s’est dit satisfait de ces deux rencontres parce qu’elles lui ont permis d’avoir une convergence d’idées et de pensée avec ses interlocuteurs.

Service Presse de l’ambassade du Burkina Faso à Paris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.