Transition au Burkina : le Premier ministre reçoit des partenaires clés

L’ambassadrice de la République de Turquie au Burkina Faso, Nilgün Erdem Ari : « Nous avons des relations bilatérales dans tous les domaines avec le Burkina ».

Le Premier ministre, Dr Albert Ouédraogo, a reçu en audience, le mardi 19 juillet 2022, à Ouagadougou, l’ambassadrice de la République de Turquie au Burkina Faso, Nilgün Erdem Ari et la Coordonnatrice résidente du Système des Nations unies au pays des Hommes intègres, Barbara Manzi.

La République de Turquie est disposée à intensifier sa coopération avec le Burkina Faso. C’est ce qu’a indiqué l’ambassadrice de la République de Turquie au Burkina Faso, Nilgün Erdem Ari, à l’issue d’une audience avec le Premier ministre, Dr Albert Ouédraogo le mardi 19 juillet 2022, à Ouagadougou. La diplomate turque a précisé que la rencontre a permis de passer en revue tous les secteurs de coopération entre son pays et celui des Hommes intègres.

« Nous avons des relations bilatérales dans tous les domaines tels que l’économie, le commerce, la défense, la culture et spécialement l’éducation », a-t-elle confié. A ce propos, l’ambassadrice a relevé que son pays octroie des bourses aux étudiants burkinabè intéressés à faire des études de longue durée en Turquie. Nilgün Erdem Ari a, par ailleurs, soutenu avoir remarqué une forte volonté des autorités burkinabè à œuvrer en sorte que la coopération entre les deux pays aille encore de l’avant.

A titre d’exemple, elle a rappelé que la Turquie, qui a une expérience en matière de lutte contre le terrorisme et le Burkina coopèrent depuis 2001 dans le domaine militaire. Nilgün Erdem Ari a rassuré que son pays accompagnera le Burkina qui traverse une situation alimentaire, humanitaire et sécuritaire difficile. A la suite de la diplomate turque, le chef du gouvernement a reçu la coordonnatrice- résidente du Système des Nations unies au Burkina Faso, Barbara Manzi.

La représentante des NU a également signifié que son institution est disposée à travailler de concert avec les autorités burkinabè dans les domaines de l’humanitaire, de la paix et du développement. C’est ce qui justifie cette rencontre, a-t-elle expliqué. A son avis, la réunion a permis de recueillir les recommandations. Toute chose qui leur permettra de mieux comprendre les priorités du Burkina. « Notre objectif est de savoir comment les NU peuvent mieux servir les populations burkinabè dans cette période de Transition », a-t-elle déclaré.

Abdoulaye BALBONE

Hernan Armel SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.