Attaque du camp militaire de Kati : La situation est sous contrôle, selon Bamako

Entrée du camp militaire de Kati

Une attaque matinale a eu lieu, ce vendredi 22 juillet 2022 contre le camp Soundjata-Keïta, de Kati au Mali. Le camp de Kati abrite les résidences du chef d’Etat malien Assami Goïta.

Selon les premières informations, il s’agit d’un véhicule piégé qui a d’abord explosé dans la poudrière suivi de tirs nourris. La situation est sous contrôle, avec de premières personnes interpellées.

L’attaque complexe à la roquette et au véhicule piégé a provoqué une riposte musclée des forces armées maliennes qui ont engagé deux hélicoptères de combat.

Communiqué de l’Etat-major malien après les attaques survenu le jeudi 21 novembre contre des emprises militaires.

L’attaque, imputée au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans qui ne l’a toutefois pas encore revendiquée, intervient après plusieurs attaques « complexes et simultanées » des djihadistes au cours des dernières heures dans plusieurs localités du nord de Bamako (Douentza, Koro, Thy, Bapho, Ségou, Kolokani), comme l’a annoncé l’état-major malien hier jeudi 21 juillet dans un communiqué.

Le raid de ce vendredi matin, s’il a bien été lancé par un des groupes djihadistes et par l’une de leurs cellules dormantes dont la présence est régulièrement signalée, constituerait une première. Depuis 2013, aucune attaque n’a visé la capitale ou ses abords (Kati est à une quinzaine de kilomètres du centre de Bamako).

Sidwaya.info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.