Lutte contre le terrorisme : des acteurs culturels appellent à la mobilisation

La représentante du collectif des acteurs culturels, Amety Meria (gauche) remettant la déclaration au représentant de la ministre de la Culture, Léopold Kaboré.

Le collectif des acteurs culturels du Burkina Faso a lancé, à travers une déclaration, un appel à la paix, le jeudi 4 août 2022, à Ouagadougou.

Le retour de la paix au Burkina Faso préoccupe le collectif des acteurs culturels. A travers une déclaration, l’association a appelé les Burkinabè de tous les bords à taire leurs divergences afin de venir à bout du terrorisme, le jeudi 4 août 2022, à Ouagadougou. « Déclaration de soutien aux initiatives de paix dans notre pays », a été le thème retenu pour cette rencontre. Les acteurs culturels ont déploré la situation sécuritaire dégradée et son impact négatif sur leurs différentes activités.

Pour le collectif, cette crise sécuritaire a handicapé de nombreux projets, d’où l’idée de développer des initiatives pour venir à bout de ce fléau. A ce titre, les acteurs culturels ont salué les multiples efforts déployés par le gouvernement pour contrer la menace terroriste. Aux dires de la représentante du collectif des acteurs culturels, Amety Meria, leur déclaration vient contribuer à donner plus de poids et d’écho aux multiples initiatives prises par les différents acteurs.

Le collectif a invité à son tour, les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les volontaires pour la défense de la patrie (VDP), à redoubler d’efforts face à l’ennemi. En outre, le collectif a invité les leaders et militants des partis politiques à taire les querelles intestines qui sont superfétatoires face au grave danger qui menace le pays. « Nous appelons les leaders à signer un pacte de non-agression et de rassemblement patriotique jusqu’à la libération du pays de l’emprise asphyxiante des tentacules terroristes », ont suggéré les acteurs culturels.

Quant aux organisations de la société civile, le collectif les a appelées à orienter leurs efforts sur la lutte contre l’insécurité à travers le rapprochement entre les différents groupes sociaux du pays. Le collectif a exhorté les autorités religieuses, traditionnelles et coutumières à poursuivre les offrandes et les invocations des mânes et autres puissances spirituelles.

Dans ladite déclaration, les acteurs culturels ont, en outre, appelé tous les Burkinabè à adopter des attitudes conformes à la situation actuelle, à s’organiser dans les familles, les quartiers, les communes, les villages, pour faire face à toute éventuelle agression. Après lecture de la déclaration de paix aux différents acteurs, la représentante du collectif des acteurs culturels, Amety Meria l’a remise au représentant de la ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Léopold Ringuesba Kaboré.

Abdel Aziz NABALOUM

Nadège KINDA , Ouo Mariette TRAORE (Stagiaires)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.