Royaume-Uni: la reine Elizabeth II a tiré sa révérence

La reine Elizabeth II est morte, jeudi 8 septembre à l’âge de 96 ans, en Ecosse, après un règne de plus de 70 ans. Son état de santé s’était dégradé un an après avoir passé une nuit à l’hôpital pour des raisons jamais précisées. Son héritier Charles est devenu automatiquement roi.

La reine Elizabeth II est décédée jeudi à l’âge de 96 ans dans son château écossais de Balmoral, selon une annonce du palais de Buckingham, dans un communiqué. C’est son fils, le prince Charles, selon ce communiqué qui lui succède automatiquement en tant que chef de l’Etat. La mort de la souveraine ouvre une période de deuil national, jusqu’à ses funérailles dans une dizaine de jours.

Les télévisions et radios ont interrompu leurs programmes pour annoncer le décès de la souveraine, veuve depuis le décès en avril 2021 de son époux Philip. Le drapeau britannique a été mis en berne du fait du deuil. Symbole de stabilité ayant traversé imperturbable les époques et les crises, la reine Elizabeth II avait côtoyé, depuis la mort de son père George VI en 1952, d’illustres personnalités telles que Nehru, Charles de Gaulle ou Mandela.

Son fils, Charles qui prend les rênes du Royaume en qualité de nouveau roi d’Angleterre et du Commonwealth, aura fort à faire pour préserver l’attachement des Britanniques à la monarchie, une institution que certains jugent dépassée, mais dont Elizabeth II avait su maintenir le prestige. Charles accède au trône à un moment où l’unité du Royaume-Uni se fissure, sous l’effet du Brexit, qui a réveillé les velléités d’indépendance de l’Ecosse et les tensions communautaires en Irlande du Nord.

Synthèse de Soumaïla BONKOUNGOU

(Sources RFI)

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.