Promotion de l’excellence : le Larlé Naaba fait docteur honoris Causa

Promotion de l’excellence : le Larlé Naaba fait docteur honoris Causa

Dans ses tournées dans la ville de Ouagadougou, Kantigui a appris que le Larlé Naaba Raparaoa Tigré, ministre du Moogho Naaba Baongo, a été fait docteur honoris Causa de Cypress International Institute des Etats-Unis d’Amérique. Selon la source de Kantigui, la cérémonie officielle de la distinction honorifique aura lieu ce jour 14 septembre 2022 à Ouagadougou. Une distinction qui, selon l’informateur de Kantigui, vise à reconnaitre l’engagement et les efforts du chef coutumier dans le domaine du social, de l’innovation et de la créativité. Aussi, il est parvenu à Kantigui que Cypress International Institute veut particulièrement reconnaitre à travers cette distinction, le mérite social et humanitaire du chef coutumier qui, à travers son concept « le Song-Taaba système », a inlassablement œuvré au bien-être des jeunes, des femmes et des personnes âgées au Burkina Faso. D’autres innovations du chef sont citées par cette université internationale comme des modèles de développement endogène. Par avance, Kantigui félicite le récipiendaire pour ses sacrifices.

Pô : les abords de la RN 25 élagués entre Ziou et le pont Nazinon

Kantigui, en partance pour Zabré dans le Centre-Est via le Nahouri, a constaté un travail impeccable sur la nationale 25, entre la commune rurale de Ziou et le pont Nazinon, distante d’une quinzaine de kilomètres. En effet, les abords de la voie ont été élagués sur plus de 15 km. Pour en savoir plus sur les initiateurs de ce beau travail, Kantigui s’est approché d’un habitant de ladite commune. Selon l’informateur de Kantigui, l’initiative est venue du commandant de la Brigade territoriale de gendarmerie de Ziou qui, depuis sa prise de fonction, a constaté que la plupart des attaques à main armée se sont perpétrées dans cette zone. Ainsi, il a approché, avec la chefferie coutumière, les groupes d’auto-défense et les autres Forces de défense et de sécurité de la localité afin de trouver des solutions palliatives. A savoir, couper toute la végétation le long de la voie menant au pont Nazinon (zone dangereuse) situé à cheval entre la commune de Ziou (Centre-Sud) et celle de Zabré (Centre-Est). Toujours selon l’informateur de Kantigui, l’idée a été accueillie par l’ensemble des forces vives et soutenue par les filles et fils de cette partie de la région. L’informateur de Kantigui précise que la même approche a été faite de l’autre côté du fleuve Nazinon (Zabré) qui relève de la région du Centre-Est afin de permettre une bonne visibilité dans la zone. Kantigui félicite le commandant de la brigade et son personnel ainsi que les populations pour cette bonne collaboration au moment où le Burkina traverse une crise sécuritaire sans précédent…

lire l’article sur Sidwaya numérique

Kantigui

Kantigui2000@gmail.com (+226) 25 31 22 89

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.