Burkina Faso-Allemagne : Une coopération pragmatique, selon le Premier ministre

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo : « les priorités actuelles de l’Afrique se résument en la lutte contre le terrorisme».

Une rencontre entre le Chancelier Allemand Olaf Scholz et le Groupe Africain a eu lieu le mardi 20 septembre 2022 à New York, en marge de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations unies. Les échanges ont, entre autres, porté sur la coopération bilatérale entre l’Allemagne et les pays africains, le terrorisme, etc.


A l’occasion de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations unies, le Chancelier Allemand Olaf Scholz et le Groupe Africain passent à la loupe la coopération entre la République fédérale d’Allemagne et l’Afrique.

Cette rencontre qui a vu la participation de plusieurs chefs d’État et de gouvernement a eu lieu le mardi 20 septembre 2022 à New York (États-Unis).

Les axes de la coopération avec l’Afrique ont été présentés au Chancelier allemand Olaf Scholz (3e à droite).

« D’entrée de jeu, l’Allemagne a défini les axes de coopération qui s’articulent autour des questions d’énergie, de changement climatique, de sécurité alimentaire. Et au niveau du Burkina Faso, nous avons surtout apprécié la coopération avec l’Allemagne qui est une coopération vivante, pragmatique, mais également empreint de respect mutuel », a déclaré le Premier ministre Albert Ouédraogo, à l’issue de la rencontre.

Nous avons noté, a-t-il poursuivi, les secteurs où l’Allemagne intervient (eau, assainissement, agriculture, développement rural, décentralisation, etc.) et plus récemment les questions sécuritaires.

« Mais les échanges ont tourné essentiellement autour de la question du terrorisme qui gangrène le développement de nos pays. Et de manière unanime, les dirigeants africains ont estimé que les priorités actuelles de l’Afrique se résument en la lutte contre le terrorisme. Et la défaite du terrorisme est la condition sine qua none pour assurer un développement de l’Afrique dans les autres secteurs », a-t-il estimé.

Les axes de la coopération avec l’Afrique ont été présentés au Chancelier allemand Olaf Scholz (3e à droite).

A écouter le chef du gouvernement burkinabè, le Chancelier allemand Olaf Scholz a reconnu que la lutte contre le terrorisme est « effectivement » la priorité pour les pays africains et le Burkina Faso en particulier…

Le Groupe Africain aux Nations unies est composé des 54 États membres de l’Union africaine (UA) aux Nations unies. Le bloc coordonne ses efforts sur divers sujets, allant de la santé et de la migration aux questions de paix et de sécurité.

Le groupe se réunit régulièrement pour recevoir des informations de la part d’invités et de fonctionnaires de l’ONU et discuter des résolutions et des sujets de l’ONU afin de parvenir à une position africaine commune. Le groupe est présidé par un ambassadeur d’un État membre, avec une rotation mensuelle du poste.

La Mission d’observation de l’Union africaine sert de secrétariat de coordination pour le groupe en organisant des réunions, en soutenant le président et en fournissant généralement une assistance logistique et administrative si nécessaire.

Aubin NANA

A New York (États-Unis)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.