Dialogue républicain Alassane Bala Sakandé : Aux sièges de l’UPC et du CDP

Le président de l’Assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sakandé, a rendu des visites de courtoisie aux présidents de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré et du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo, le jeudi 14 février 2019 à Ouagadougou.

Au regard de la composition de l’Hémicycle avec des députés issus de plusieurs formations politiques, le président de l’Assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sakandé, a décidé d’aller à la rencontre des premiers responsables desdits partis. Sa tournée a débuté par le siège de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le jeudi 14 février 2019 à Ouagadougou, où il a échangé avec le président du parti, Zéphirin Diabré. Au cours de leur entrevue qui a duré environ une heure, les deux personnalités ont abordé des questions d’intérêt national. Le PAN a saisi l’occasion pour présenter ses vœux de nouvel an à Zéphirin Diabré. Bala Sakandé a aussi salué l’action des députés de l’UPC qui participent à l’animation de la vie de l’institution.

« J’ai souligné leur contribution dans le travail législatif et le renforcement de la démocratie au sein de l’institution. Dire que les députés de l’UPC ont participé au travail législatif ne signifie pas qu’il y a eu des compromissions. Nous disons merci au président de l’UPC et invitons ses députés à œuvrer davantage au renforcement de la démocratie », a-t-il confié. Le PAN a également informé Zéphirin Diabré que la Représentation nationale a pris l’initiative d’ériger le siège du Chef de file de l’opposition (CFOP) en son sein au cours de l’année 2019. Pour M. Sakandé, le CFOP est une institution relevant de l’Assemblée nationale et mérite des locaux qui lui permettent d’avoir un cadre idéal de travail. Pourquoi êtes-vous venu au siège de l’UPC alors que le président du parti tenait récemment des propos assez durs à l’encontre de la majorité ? « Je suis ici en tant président de l’Assemblée nationale au sein de laquelle siègent des députés issus de nombreux partis politiques.

Je ne peux répondre à cette question parce que je ne suis pas le responsable de la majorité », a réagi M. Sakandé. Le président de l’UPC s’est réjoui de la visite du PAN qui est un signe de considération « immense » à l’endroit de son parti. Cette démarche, a-t-il souligné, est tout à fait républicaine et empreinte de respect vis-à-vis de l’UPC et de l’ensemble de l’opposition. « C’est l’occasion à mon tour de présenter les vœux les meilleurs de l’UPC à lui et à l’institution qu’il dirige. Je ne peux que me réjouir de l’appréciation positive du travail des députés de l’UPC », a déclaré M. Diabré.

« Esprit d’anticipation »

Il a salué le projet de construction du siège du CFOP et indiqué qu’au nom du principe de l’alternance, la majorité va occuper un jour le CFOP. « Nous sommes heureux de la construction du siège du CFOP qui permettra à l’ensemble des partis politiques de l’opposition de disposer d’un cadre idéal de travail.

Je serai heureux de lui rendre un jour visite au siège du CFOP dans le cadre d’une alternance. Ceux qui sont dans la majorité aujourd’hui seront tôt ou tard dans l’opposition », a-t-il plaisanté. Après l’UPC, le PAN a mis le cap sur le siège du CDP où il a réitéré le même message au président du parti, Eddie Komboïgo, qui a félicité Bala Sakandé pour l’initiative. « Nous apprécions sa volonté de construire avec l’opposition et saluons son esprit d’anticipation en voulant construire le siège du CFOP puisqu’il sait qu’ils vont y revenir en 2021.

Nous sommes revenus sur le Code électoral dont l’adoption n’a pas suivi le processus que nous avons souhaité. La Constitution dit qu’il faut un consensus et cela a été battu en brèche », a soutenu Eddie Komboïgo. Le président du CDP a loué le travail de son hôte à la tête du Parlement tout en lui rappelant son passage à l’ancien parti au pouvoir.

« Nous avons un jeune président de l’AN qui connait son parti d’origine, le CDP. Il a tout appris dans ce parti et il fait un transfert de technologie dans un autre parti. Nous osons croire que ses aînés vont lui permettre de transmettre son savoir et savoir-faire », a amusé Eddie Komboïgo.

Karim BADOLO &
Fatimata Tankoano
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.